23.9 C
Dzaoudzi
mercredi 19 janvier 2022
AccueilEducationA Mamoudzou, après l'année de la sécurité, celle du vivre-ensemble

A Mamoudzou, après l'année de la sécurité, celle du vivre-ensemble

Lors de ses vœux annuels, le maire de Mamoudzou Mohamed Majani annonce une année 2019 sous le signe du vivre-ensemble. Culture, sport, éducation et échanges divers devraient bénéficier de moyens accrus. L'idée, "mieux se connaître pour éviter la peur de l'autre".

“L’année de la sécurité” est finie, vive l’année de la sécurité ! Là où 2018 a été marquée à Mamoudzou par un programme sécuritaire assumé, avec notamment l’inauguration de la vidéo-surveillance, 2019 s’inscrit dans le prolongement des mesures de l’année passée, mais prises sous un nouvel angle. Les caméras fonctionnent, les chiens de la police municipale s’acclimatent et les policiers de la commune s’habituent à leurs scooters et au poids de leurs flash-balls. Ces mesures, censées “lutter contre le sentiment d’insécurité” ne seront rien sans mesures destinées à “éviter la peur de l’autre” selon Mohamed Majani. Pour cela, la municipalité a annoncé une année du “vivre-ensemble”. Avoir un collège Ouvoimoja (ensemble en shimaoré) ne suffit pas, il faut aussi “se côtoyer, mieux se connaître” plaide le premier magistrat qui annonce une série de projets pour l’année qui commence. Ceux-ci se déclinent sur plusieurs axes : la santé, la culture, l’éducation, les loisirs.

Des kilos de fleurs autour du cou pour les plus anciens agents et plus jeunes retraités

En ligne de mire, “répondre aux défis de la jeunesse et de son épanouissement” avec “une nouvelle politique éducative et culturelle”.
Sur l’éducation, une nouvelle école élémentaire devrait sortir de terre prochainement. Huit chantiers de rénovation seront également initiés dans le courant de l’année, principalement en août et décembre, et tous seront normalement terminés avant 2020. Le fonctionnement des écoles ne devrait pas être perturbé. Ces travaux sont évalués à quelque 5 millions d’euros, entièrement pris en charge par l’Etat.

Du nouveau dans les MJC

Le maire Mohamed Majani

Sur le plan culturel, des nouveautés arrivent. La “nouvelle politique culturelle” promise par la municipalité passera par une spécialisation des MJC. Chacune des 6 structures de la commune se verra attribuer une thématique : l’environnement pour la MJC de Vahibé, la lecture pour tous à la médiathèque de Passamaïnty, les danses urbaines à la MJC du Baobab, la programmation musicale et artistique à celle de M’Gombani, les spectacles vivants à Kawéni et, enfin, les arts plastiques et le cirque pour la future MJC de Tsoundzou.
Par ailleurs, si 2018 a vu se créer “13 espaces publics pour la détente et les loisirs”, 2019 promet la réalisation de 15 autres espaces analogues, pour un million d’euros environ.
Suite au succès de l’aire de loisirs de Passamaïnty, quatre autres terrains similaires sont prévus, sur le littoral de Tsoundzou, le terre-plein de M’Tsapéré, une place de Cavani et l’ancienne place du marché de Mamoudzou.

Pour le volet santé et bien-être, la commune investira avec l’ARS dans la prévention contre la diabète et le cholestérol. Chaque mercredi après-midi, les agents municipaux se verront proposer une séance de fitness aux frais de la Ville. La population quant à elle n’est pas oubliée, la commune lui réserve les premiers dimanches de chaque mois, en réservant la rocade aux piétons et cyclistes !
L’intercommunalité promet aussi de “s’engager dans une politique de réduction des déchets et de recyclage” pour “faire de l’année 2019 une année utile pour les habitants”.

Anli Magnélé, récompensé par la préfecture pour acte de bravoure

La cérémonie était aussi l’occasion de mettre quelques personnalités à l’honneur. Outre les anciens agents, totalisant souvent plusieurs décennies au service de la commune, un jeune policier municipal a reçu les honneurs de la préfecture. Anli Magnélé a été félicité pour avoir sauvé la vie d’un jeune le 31 juillet dernier. Alors que ce dernier venait de se jeter à l’eau pour mettre fin à ses jours, l’agent a plongé pour le secourir, et a réussi à le maintenir en surface jusqu’à l’arrivée des secours.

Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

FSU, Mayotte

Grève des enseignants du 1er degré le 27 janvier, annonce le...

139521
Il y a eu des avancées, mais « trop petites » selon la FSU : la rencontre ce 18 janvier entre le rectorat, la...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139521
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139521
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139521
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139521
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139521
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com