Le préavis de grève à l'aéroport est reporté jusqu'à nouvel ordre

Une grève était prévue ce jeudi à l'aéroport de Mayotte à l'appel de la CGTMa. En l'absence du directeur de Mayotte Air Service pour raison de santé, le préavis est suspendu, a priori jusqu'à la semaine prochaine.

0
752
La courte piste de l'aéroport de Mayotte en cause

La grève aura-t-elle lieu ? La CGT Ma avait déposé début janvier un préavis de grève reconductible pour les sociétés MAS, MAV et ASUMAY œuvrant à l’aéroport de Mayotte. La cessation du travail devait commencer ce jeudi.
Le préavis dénonçait “la situation sociale et relationnelle au sein des différentes sociétés” et réclamait “le départ de l’actuel responsable d’exploitation qui traite les agents de moins que rien avec des propos qui peuvent être considérés comme racistes”.
Le préavis réclame aussi l’application de l’intégralité de la convention collective nationale du transport aérien personnel au sol.
Mais c’est le premier point qui est le plus urgent selon Zayad Saïd Hachim, délégué CGTMa à l’aéroport. Selon, le cadre visé par le préavis “a commencé par des propos racistes du genre, -les Mahorais ont les pieds sales-. Au début on parlait de dérapage incontrôlé. Mais le jour de l’an, il a jeté des déchets sur un employé au motif qu’un avion était mal nettoyé. C’est clairement quelqu’un qui n’aime pas les gens de couleur” estime le syndicaliste.
“D’autres cadres ont tenté de modérer ses propos, mais ça fait six mois que ça dure, reprend-il.

Des propos qui passent mal

Les “gilets jaunes” de l’aéroport dénoncent des “propos dénigrants”

Les paroles reprochées à ce cadre venu de métropole s’apparenteraient à “de l’humour” selon un employé, mais un humour qui ne passe pas et frise “le harcèlement” selon Zayad Saïd Hachim. Il aurait notamment lâché à un agent mahorais qu’il était noir “car il avait bu trop de café”.
Selon la CGTMa, ces points précis s’inscrivent dans une problématique de management.
A noter qu’à l’heure actuelle, aucune plainte n’a été déposée pour harcèlement ou injures raciales à l’encontre de ce cadre.
Toujours est-il avant de déclencher une grève, le personnel souhaite donner une chance à la discussion. Ainsi “le préavis est suspendu jusqu’à l’arrivée sur le territoire du directeur général absent pour raison de santé” informe le syndicat. “Il n’y aura rien tant qu’il ne sera pas là”.
Aucune perturbation du trafic aérien en lien avec ce mouvement n’est donc à prévoir avant, vraisemblablement, le début de la semaine prochaine.

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here