30.9 C
Dzaoudzi
samedi 4 décembre 2021
AccueilAfrique"Interreg", une "reconnaissance implicite" de Mayotte par les Comores

"Interreg", une "reconnaissance implicite" de Mayotte par les Comores

Le programme "interreg" vise à développer des projets communs depuis Mayotte en partenariat avec les voisins de la zone. Le comité de suivi se tenait jeudi matin.

Ce jeudi matin, le conseil départemental accueillait le deuxième comité de suivi du programme interrégional Mayotte-Comores-Madagascar. Ce programme lancé en 2016 dans l’archipel a intégré la Grande Île en 2017. Aujourd’hui, 12 millions d’euros de fonds européens y sont consacrés, pour aider au développement régional.
Pour le préfet Dominique Sorain, le programme “interreg” vise à “affirmer la place de Mayotte dans son environnement régional”.
La représentante malgache Vero Henintsoa va plus loin, “la participation des Comores” est pour elle “assimilée à une reconnaissance implicite de Mayotte”.
Mais l’objectif du programme européen interrégional n’est pas politique. Son but est de favoriser le développement de chaque partenaire suivant trois grands axes, l’économie, plus particulièrement les échanges commerciaux, la santé et l’éducation. Le comité de suivi est selon Mohamed Sidi le “lieu d’un dialogue poussé et d’une meilleure efficacité d’action dans l’intérêt général”.
“Il y a trop peu d’échanges commerciaux” dans la zone, développe

Mohamed Sidi, vice président du Conseil Départemental

le préfet Dominique Sorain, autorité de gestion de ces fonds.
Le comité de suivi mené jeudi matin avait ceci de particulier qu’il s’inscrivait dans un contexte compliqué. Seuls trois projets ont été initiés, et “aucun paiement n’a pour le moment été fait” note le préfet de Mayotte. Du coup, l’argent programmé par l’Europe en 2018 pourrait bien s’envoler. “On va tenter une procédure de circonstances exceptionnelles en raison de l’instabilité aux Comores, de l’élection à Madagascar et de la crise sociale à Mayotte” informe-t-il, reprenant les grands freins aux projets ces derniers mois.
Pour autant, des “dossiers importants” sont en cours, notamment de la Croix Rouge, du lycée de Coconi et du CUFR. Aux Comores, la Croix Rouge oeuvre à la prévention des risques de catastrophe naturelle et à la prévention face au réchauffement climatique. L’Union des Comores attend aussi beaucoup du programme Interreg pour le développement de son agriculture, secteur qu’elle souhaite valoriser. Des projets de nature touristique sont aussi dans les tiroirs.
Mais la vigilance est de mise. Si le programme interreg Mayotte date de 2016, il existe aussi un programme similaire dit “Océan Indien”, chapeauté depuis La Réunion. Ainsi un projet mené à Madagascar pourrait tenter de prétendre aux deux sources de financement. “On va voir comment on peut mieux coordonner nos actions entre La Réunion et Mayotte vis à vis de nos partenaires de l’océan indien”, indique le préfet. Ce, afin “d’éviter les doubles financements”.

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Nassuf Djaïlani, Mayotte

Quand la « morsure trop vive » de Nassuf Djaïlani enfante...

0
Le célèbre poète et romancier mahorais Nassuf Djaïlani était de passage sur son île natale récemment afin de présenter au public son nouveau roman : « Cette morsure trop vive ». Récit mettant en scène deux frères dans un Chiconi chimérique (« Chiconi-sur-Mer), ce roman mêlant des aspects à la fois sociologiques, psychologiques et historiques, est également une redoutable satire des injustices inhérentes au système post-colonial français à Mayotte
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.