27.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 décembre 2021
AccueilEconomieInauguration du Centre d'Affaires Kinga de Kawéni

Inauguration du Centre d'Affaires Kinga de Kawéni

Impossible de manquer ce gros investissement de 40 millions d'euros mené par CBo Territoria, qui trône à Kawéni comme un vaisseau amiral de ce qui peut se faire à Mayotte où tout est à construire.

D’extérieur, le bâtiment n’a de novateur que son ampleur : le premier Centre d’Affaires de l’île vient d’être inauguré à Kawéni, et le préfet Dominique Sorain s’en servait comme « maison témoin » : « C’est la preuve que des investisseurs peuvent être intéressés par Mayotte, territoire d’opportunités économiques, français et européen. Nous avons besoin de ce type de programme de la part d’investisseurs qui respectent Mayotte et les Mahorais ».

L’investisseur, c’est la réunionnaise CBo Territoria, société immobilière créée en 2004, acteur de référence, qui signe sa première réalisation à Mayotte. Comme le rapporte son PDG Eric Wuillai l’opportunité s’est présentée en 2014, lorsque Gamil Kakal, le PDG de Cananga, qui envisage d’installer l’enseigne Tati, lui permet d’acquérir le foncier sur ce terrain de la zone Nel à Kawéni. C’est l’entreprise Colas qui est choisie pour réaliser le complexe immobilier de 13.600m2, et le cabinet d’architectes Quadra qui le conçoit.

Intégration de la petite brique mahoraise

Eric Wuillai revenait sur les programmes suivis

A l’intérieur, l’innovation porte sur le suivi « exemplaire » du programme environnemental, « il fallait concilier modernité et tradition », pas jusqu’à aller jusqu’au bout de la construction en pisé, en terre crue, « du coup nous avons privilégié la brique compressée pour les murs de sous-bassement ». La ventilation des partie communale sont à ventilation naturelle, et les bâtiments sont dotés de protections solaires, et une centrale photovoltaïque sera installée.

A elle seule, la Sécu en a acheté la moitié, en Vente en l’Etat Futur d’achèvement, un investissement de 23 millions d’euros : « Nous avions besoin d’un siège social pour nos 300 salariés, tout en gardant une antenne en Petite Terre », nous explique Ymane Alihamidi-Chanfi, la directrice de la Caisse de sécurité sociale de Mayotte. Qui disposera de sa propre crèche et d’un Centre social. Un restaurant d’entreprise ouvert à toutes les nouvelles structures, doit s’installer.

D’autres programmes en vue au centre de l’île

La pancarte dévoilée par Eric Wuillai, Dominique Sorain et le maire Majani Mohamed

A ses côtés, dans les autres bâtiments du Centre Kinga (“Résistant”), on retrouvera plusieurs services de l’Etat, comme le Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS), qui végétait dans de vieux bâtiment, l’INSEE, le Pôle emploi, l’Agence régionale de Santé, le groupe Clinifutur, un cabinet d’expert comptables, etc. Des services qui l’intégreront peu à peu, « nous avons encore des marchés à passer pour le numérique, nous envisageons d’emménager mi 2019 », explique le colonel Fabrice Terrien, commandant le SDIS.

Pas sûr que l’accès à partir de la route principale soit une bonne idée, tout ralentissement étant vecteur de bouchon sur cet unique passage entre le nord et Mamoudzou. La sortie se fait par la zone Nel, sur l’arrière du bâtiment.

Sur les 3.600 m2 qui reste à CBo au titre de patrimoine immobilier, 300m2 sont encore libres, « une bonne opération donc, et qui s’est faite sans investissement public », comme le résume Eric Wuillai.

Coupure de ruban pour l’inauguration du bâtiment

Sa société va porter d’autres programmes immobiliers, comme celui de la ZAE de Combani, dont la 1ère pierre a été posée ce lundi, et où devrait sortir de terre un gros hypermarché, l’enseigne Monsieur Bricolage, une station service, un restaurant, etc.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Covid : à la veille du brassage des vacances, l’ARS incite...

0
Au cours de la semaine du 28 novembre au 4 décembre, 73 cas de COVID-19 confirmés ont été identifiés parmi les patients domiciliés à...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.