L’Association de consommateurs ADECIM invite la ministre à se rendre à Mayotte

0
486
Annick Girardin à Mayotte en mars 2018, mégaphone en main, avait essuyé la tempête de la mobilisation sociale

L’Association de Défense des Consommateurs et des Intérêts de Mayotte (ADECIM), adresse une lettre ouverte à la ministre des outre-mer, l’invitant à venir à Mayotte., dont les habitants sont « solidaires des mobilisations légitimes actuelles concernant notre pouvoir d’achat ».

S’il n’y a pas de mouvement de « Gilets jaunes » à Mayotte, c’est qu’à la suite de la « forte mobilisation de ce début d’année durant 3 mois, nous espérions pouvoir constater que vos engagements pris seraient traduits ».

A La Réunion où elle a atterri ce mercredi, « sans billet retour », la ministre Annick Girardin a annoncé des initiatives spécifiques pour les Réunionnais, rajoutées à des décisions déjà programmées au niveau national : hausse de la prime d’activité de 360 euros par an, minimum vieillesse et allocation adulte handicapé portés à 900 euros par mois, création de 1.500 places de crèches supplémentaires, suppression des cotisations salariales. Et également une offre de formation à tous les jeunes mineurs sortis du système scolaire et un doublement des moyens financiers alloués aux politiques d’insertion des collectivités.

Des annonces qui ont reçu un accueil mitigé au sein du mouvement des Gilets jaunes qui le poursuivent avec notamment des blocages ce jeudi.

La ministre avait au préalable annoncé avant son arrivée, la baisse avec effet immédiat des hydrocarbures et du gaz : -7 cts sur le gazole (1€21), -13 cts sur le sans-plomb (1€43) et -1€33 sur la bouteille de gaz (17€42). Des prix qui même avant cet effort, étaient inférieurs à ceux en vigueur à Mayotte, puisque le gazole est à 1€37 et le sans-plomb 1€57.

Si l’association de consommateurs ne le demande pas, une solidarité entre parlementaires ultramarins, au moins envers le département voisin, serait bien vue, pour demander des baisses équivalentes.

Annick Girardin s’est rendue dans le sud à Saint-Pierre ce jeudi matin, à la rencontre d’autres “Gilets jaunes”.

Lire la Lettre ministre des Outremer

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here