27.9 C
Dzaoudzi
vendredi 3 décembre 2021
AccueilEducationLe mouvement se poursuit à Coconi

Le mouvement se poursuit à Coconi

Déçus par la rencontre à la Daaf, les enseignants du lycée de Coconi poursuivent le mouvement de droit de retrait qu'ils exercent depuis le 26 octobre. Une pétition en ligne a été créée.

La proximité de Kahani et d’un squat entre les deux établissements est en partie en cause selon des enseignants du lycée agricole de Coconi. Ils déplorent des actes violents et crapuleux, faits “d’éléments extérieurs à l’établissement”. Le 25 octobre, l’agression de deux enseignantes a mis le feu aux poudres. Depuis, leurs collègues exigent une vraie sécurisation de cet établissement géré par la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (Daaf), c’est à dire par le ministère de l’Agriculture et non par le vice-Rectorat (Education nationale). “On demande des talkie-walkie pour communiquer entre les trois sites, mais aussi un double sas d’entrée pour filtrer les élèves,  avec une vérification du carnet de correspondance pour ne laisser entrer que les lycéens” poursuit un enseignant présent ce lundi à la Daaf à Mamoudzou.
Ils étaient une quarantaine à se relayer devant le bâtiment public en attendant d’être reçus par leur administration de tutelle, censée leur “apporter des propositions vers 15 heures” espérait le même professeur. Lequel se réjouissait d’avoir reçu notamment le soutien de plusieurs élèves venus à l’aube “bloquer les grilles du lycée par solidarité avec nous”.
Mais en sortant de la rencontre, c’est la déception qui dominait. “On n’a rien eu de satisfaisant alors on continue l’action” concluait-il.
Du côté syndical, c’est Force Ouvrière qui tient le flambeau, quand bien même le mouvement, qui concerne tout le personnel, va bien au delà des frontières du syndicat.

“Une délégation du personnel s’est rendue ce lundi matin à la DAAF à Mamoudzou afin de se faire entendre et d’enclencher enfin un réel dialogue, explique dans un communiqué  Mohamed Yazide, représentant du personnel. De leur côté les élèves ont manifesté leur mécontentement face à l’inaction de la DAAF en bloquant l’entrée principale du lycée, et apportent ainsi leur soutien au mouvement. D’autres actions sont prévues pour les prochains jours comme par exemple une émission en direct sur la webradio du lycée, radiococoni.fr, ainsi que sur Chiconi FM (104,5). Des victimes, des élèves et des représentants du personnel témoigneront en direct ce mercredi 7/11/2018 à partir de 12h.

L’ensemble du personnel remercie toutes les personnes qui se sont déplacées au marché paysan de ce samedi 3 novembre en apportant leur soutien à travers la pétition.”

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Pôle emploi, Mayotte

Pôle emploi : modalités d’accueil en raison de fermeture exceptionnelle des...

0
Régulièrement inondée lors des épisodes de fortes pluies, l’agence Pôle emploi réorganise provisoirement son accueil. "En raison des intempéries, qui rendent difficile l’accueil des...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.