30.9 C
Dzaoudzi
samedi 4 décembre 2021
AccueilEducationUne intersyndicale se constitue à Mayotte autour de la grève nationale du...

Une intersyndicale se constitue à Mayotte autour de la grève nationale du 12 novembre

En métropole, les trois principaux syndicats de l’éducation nationale, FSU, UNSA-Education et SGEN-CFDT, veulent mobiliser le 12 novembre contre le projet du gouvernement de supprimer 2.650 postes dans les collèges et les lycées en 2019. A Mayotte, des revendications locales se greffent autour de l'attractivité et de la "précarisation" du personnel.

A Mayotte, les syndicats CGT Educ’action, FSU, SGEN-CFDT, UNSA-Education, FO et Sud, se constitue pour exiger des moyens massifs pour l’éducation à Mayotte. Le passage de vice-rectorat ne pourra se faire sans un niveau d’investissement prenant en compte les besoins réels de notre département ».

Les syndicats revendiquent toujours un taux d’indexation des salaires de 1,53 (il est de 1,4 actuellement), une Indemnité forfaitaire de changement de résidence sans condition d’ancienneté, une Indemnité de sujétion géographique par agent pour les couples, des mesures d’accélération de carrière, la possibilité de déclarer les indemnités en revenu exceptionnel, une bonification conséquente pour la mutation, et l’annulation des mesures coupant l’attractivité, comme les indemnités pour les agents arrivés en 2012 et 2013 ou l’abaissement du plafond de l’abattement fiscal.

La titularisation toujours en cause

Le vice-rectorat de Mayotte

En outre, sur le plan territorial, ils demandent un plan pluriannuel cohérent de constructions et de rénovations des établissements dans le 1er et le 2nd degré, le passage en REP+ de l’ensemble du département, une baisse des effectifs par classe et par établissement, des créations de postes dans toutes les catégories.

Ils évoquent encore la « précarisation » du personnel, et appellent à un plan de titularisation pour toutes les catégories de personnels contractuels, une gestion individuelle et collective des contractuels plus humaine (fin des pressions diverses et variées, des règles d’affectation claires et transparentes, signature du contrat dès l’embauche, un salaire complet dès le premier mois de travail, paiement du salaire pour les collègues en congé maternité, droit au chômage et délivrance de l’attestation dès la fin du contrat, passage en CDI automatique à partir de 6 années d’ancienneté, revalorisation de l’indice de rémunération au moins tous les 3 ans.

Et enfin, des mesures de justice et de protection sociale pour les personnels : Reprise complète de l’Ancienneté Générale des Services pour les agents ex-collectivité départementale, la fin de la désindexation pour les collègues en CLM ou dans l’obligation de se faire soigner hors du département, et des allocations familiales alignées sur la métropole pour tous les personnels.

Le SNUipp-FSU Mayotte appelle également les personnels du 1er degré à la
grève ce jour là.

Ils appellent le lundi 12 novembre, « toutes et tous ensemble, faisons-nous entendre ! Rendez-vous à 9h devant le vice-rectorat »

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Nassuf Djaïlani, Mayotte

Quand la « morsure trop vive » de Nassuf Djaïlani enfante...

0
Le célèbre poète et romancier mahorais Nassuf Djaïlani était de passage sur son île natale récemment afin de présenter au public son nouveau roman : « Cette morsure trop vive ». Récit mettant en scène deux frères dans un Chiconi chimérique (« Chiconi-sur-Mer), ce roman mêlant des aspects à la fois sociologiques, psychologiques et historiques, est également une redoutable satire des injustices inhérentes au système post-colonial français à Mayotte
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.