28.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
AccueilOcéan IndienAnjouan, entre révolte et coup d’Etat

Anjouan, entre révolte et coup d’Etat

« La situation reste confuse », nous expliquait encore hier au soir un confrère depuis Mustamudu, la capitale de l’île d’Anjouan. L’Histoire incite à penser qu’il pourrait s’agir d’autre chose que d’une simple rébellion

Depuis la nuit de dimanche à lundi où des coups de feu ont été entendus, la capitale d’Anjouan Mutsamudu semble isolée. Les forces de l’ordre comoriennes seraient intervenues en ouvrant le feu pour libérer les routes des barricades érigées un peu partout.

Des portraits à l’effigie du président Azali Assoumani seraient brûlés, dénonçant une évolution du pays vers la dictature. Un écrivain suspecté d’avoir pris part au coup d’Etat avorté en août, Saïd Ahmed Saïd Tourqui, dit « Sast », est incarcéré depuis. L’ancien président des Comores, l’anjouanais Abdallah Sambi est assigné à résidence surveillée à Moroni (Grande Comore) « en vue de préserver l’ordre et la sécurité publics », lui avait-on signifié.

Le contexte incite à penser qu’Anjouan ne veut pas laisser passer une présidence qui est en train de lui échapper. Tous les 5 ans en effet, elle revient à une des trois îles à l’issue de primaires. Après le grand-comorien Azali Assoumani, c’est donc à Anjouan que vient le tour, pour un scrutin prévu en 2021. Un système censé protéger l’Union contre l’instabilité des coups d’Etat à répétition. Mais ses dirigeants ont du mal à rester dans les clous. Le président actuel a décidé de changer la donne, encore plus profondément que ne l’avait tenté avant lui Sambi, qui était parvenu à prolonger d’un an son mandat.

Un air de déjà vu

Les routes avaient été barrées par des pierres et des carcasses de voitures ©habarizacomores

Azali Assoumani, lui, n’a pas fait les choses à moitié en supprimant la Cour Constitutionnelle, et en instaurant la possibilité pour une île de bénéficier deux fois de suite de la tournante. Il a prévu des élections anticipées en 2019.

Selon nos informations, la population reste terrée chez elle, en particulier les ressortissants français.

Des évènements qui ressemblent à ceux de l’année 1997 pour ceux qui les ont vécus, année où une partie de la population d’Anjouan, ils étaient 7.000, avait décrété l’indépendance vis à vis des Comores, en brandissant une photo de Jacques Chirac et en hissant un drapeau tricolore devant l’ancien palais du gouverneur à Mutsamudu. Mohéli avait suivi quelques jours plus tard.

Mais il est encore trop tôt pour dessiner l’avenir de ce mouvement, « quelques jeunes manipulés par des hommes politiques », comme le soutient le gouvernement comorien, ou une révolte plus profonde ?

Anne Perzo-Lafond
Lejournaldemayotte.com

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Météo France, Mayotte

Mayotte en vigilance jaune pour les Orages aussi

0
Depuis ce week-end et ses grandes marées, Mayotte est placée en vigilance jaune vagues submersion. Météo France vient de rajouter une vigilance jaune pour...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.