25.9 C
Dzaoudzi
mercredi 26 janvier 2022
AccueilorangeFratricide : suivi psychiatrique déficient de la victime faute de moyens

Fratricide : suivi psychiatrique déficient de la victime faute de moyens

Si Mayotte avait été dotée d’un service de psychiatrie digne de ce nom, l'acte fratricide qui a endeuillé une famille ce mercredi à Bandrélé n’aurait peut-être jamais eu lieu.

Les deux frères, celui de 35 ans qui reconnait avoir porté les coups, et sa victime, étaient suivis pour des troubles psychiatriques. L’auteur des faits a été mis en examen pour meurtre, et écroué à la prison de Majicavo.

L’enquête va apporter un éclairage sur ce qui s’est passé ce matin là à Bandrélé , mais déjà se pose une nouvelle fois la question de la prise en charge des personnes souffrant de troubles psychiatriques à Mayotte. De l’aveu d’un des personnels soignant qui a eu à s’occuper de la victime, il aurait dû bénéficier d’une meilleure prise en charge, « il aurait dû bénéficier d’un service de soins pour pathologies psychiatriques chroniques, mais il n’y a pas de structures adaptées ici. Je pensais même que c’était lui qui allait provoquer un drame. »

L’homme avait été incarcéré, puis, à sa sortie, de nouveau hébergé en service psychiatrie, « mais il avait tendance à se droguer, et c’est dans cet état que je l’ai croisé le week-end précédant le drame » nous rapporte encore ce soignant. L’homme serait sorti « sans avis médical », mais « il n’avait plus de mesure de contraintes ».

Face au manque conséquent de places à Mayotte, puisque depuis des années le service de psychiatrie du CHM ne compte que 10 lits, un partenariat avait été mis en place avec le CHU de La Réunion en 2014, qui devait permettre de former les professionnels et de soigner les patients. Mais dans ce cas précis, un problème administratif n’a pas permis sa prise en charge vers le CHU. La Réunion peut compter dans ce service de 250 lits, il en faudrait donc 30 à Mayotte, rapporté à la taille de la population, soit 3 fois plus.

A.P-L.
Lejournaldemayotte.com

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Taxis, Mayotte

Taxi, profession en péril à Mayotte

139519
Alors que sont tracés les lignes de transport en commun et que se profilent les premiers travaux, les taxis se préoccupent trop du nombre de licences distribuées et pas assez de leur avenir, déplore Mohamed Hamissi. Pour qui leur survie passera par un statut de prestataire de service des collectivités
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
RUP, Sébastien Lecornu, Mayotte, Schengen

Révision de Schengen et de la politique des RUP : « Mayotte a une carte à...

139519
Une nouvelle stratégie à l’égard des Régions Ultrapériphérique de L’Europe, dont Mayotte, est en cours d’élaboration par la Commission européenne qui la finalisera en mai 2022. Chacun était prié de défendre sa position au sein d’une stratégie commune
Projet de loi Mayotte, Sébastien Lecornu, Mayotte

Projet de loi Mayotte : le sujet se politise de plus en plus

139519
Le timing aidant avec des élections présidentielles qui se rapprochent, réduisant peu à peu le nombre de conseils des ministres susceptibles de l’examiner, le projet de loi Mayotte entame sa 2ème semaine de feuilleton du « je t’aime, moi non plus »
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139519
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139519
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139519
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com