Fonds européens : Une mission d’eurodéputés à La Réunion, qui nous envoie des élus départementaux

0
338
Accueil des élus réunionnais à Mayotte (Photo cd976)

Des membres du conseil départemental de La Réunion sont reçus pendant 3 jours par leurs homologues de Mayotte, « pour des réunions et partages d’expérience sur l’utilisation des fonds européens », nous dit-on. Le FEADER en particulier, dans le secteur agricole. Des visites de terrain sont programmées.

Notamment mardi à l’APROSASOMA, l’Association Pour La Promotion Sanitaire Et Sociale A Mayotte, pour un petit déjeuner de travail autour de la thématique du social, ou le lendemain au bidonville et opération de rénovation urbaine avec la Mairie de Mamoudzou, à Kawéni on imagine pour le Fonds social européen, puis au Parc Forestier, à la COOPADEM, au Pôle d’Excellence rural et au Parc Agrumicole de Coconi, sur la gestion du FEADER.

Pendant ce temps, c’est à La Réunion que se déplace ce lundi 17 septembre une délégation de députés européens, membres de la commission du développement régional (REGI), pour une visite officielle de 4 jours. « Les députés européens évalueront la plus-value des fonds européens investis et les besoins futurs d’une région de l’UE en proie à de nombreux défis », explique l’eurodéputé Younous Omarjee, qui a impulsé ce déplacement.

Ils se rendront sur de nombreux sites ayant bénéficié des programmes de soutien européen tel que l’observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise au Tampon ou le chantier du viaduc de la Grande Chaloupe qui fait partie de la nouvelle route du littoral.

Cette visite s’inscrit dans le cadre des travaux de la commission REGI qui examine actuellement les propositions de la Commission européenne relatives à la politique de cohésion et de développement des régions 2020-2027. D’ici 2019, le Parlement et le Conseil des ministres de l’UE doivent en effet se prononcer sur le futur cadre financier pluriannuel de l’Union et déterminer le budget alloué aux régions les moins favorisées et notamment aux régions ultrapériphériques durant la période 2020-2027.

Younous Omarjee souligne que La Réunion, « de part son éloignement, sa taille et des conditions climatiques et géographiques difficiles » est « une des régions les plus défavorisées de l’UE ». On espère donc qu’il aura une petite pensée pour le 9ème RUP, en tant que député européen de La Réunion et de Mayotte, et poussera la délégation à se rendre jusque sur notre territoire.

A.P-L.
Lejournaldemayotte.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here