28.9 C
Dzaoudzi
dimanche 28 novembre 2021
AccueilOcéan IndienDécrispation franco-comorienne... les dents serrées

Décrispation franco-comorienne… les dents serrées

Nous sommes dans une évolution favorable d'un assouplissement des tensions franco-comoriennes, mais avec encore un grand écart entre une parole qui ménage les susceptibilités, et les actions résolument engagées.

La photo qui illustre la « décrispation » annoncée par le quotidien de l’Etat Al-watwan, avec une poignée de main entre Emmanuel Macron et Azali Assoumani, a été prise à Noël, et on nous annonce une « normalisation des relations entre les Comores et la France depuis la rencontre du 23 août à Paris », c’est à dire depuis bientôt un mois.

Officiellement, l’avancée notable tient dans la visite en Union des Comores de l’Inspectrice de l’Inspection générale des Affaires sociales (IGAS) de la France, Dominique Voynet, spécialiste des questions de santé, et la seconde par le directeur Afrique de l’Agence française de développement (AFD).

Officieusement, on n’est pas loin d’avoir repris le niveau de reconduites d’avant la crise selon nos informations. Or, pour la partie comorienne, il ne s’agit pour l’instant que des départs volontaires autorisés depuis le 21 mars par la circulaire du charismatique ministre de l’Intérieur comorien, Mohamed El-Amine Souef. Nous sommes donc heureux d’apprendre qu’après des mois de places vides dans le Maria Galanta, 350 ressortissants comoriens sont d’un coup pris de désir de rentrer chez eux chaque semaine…

Des visas aux étudiants comoriens

La circulaire affichée à l’ambassade de France à Moroni en mai (Photo D.R.)

Et c’est bien en contrepartie de cette avancée que des visas ont été octroyés cette semaine, toujours selon Al-watwan, à plus d’une centaine d’étudiants comoriens « désirant poursuivre leur cursus universitaire en France », alors que depuis le 4 mai 2018, ils étaient suspendus par Paris.

On joue donc sur les mots pour une détente qui reste encore crispée, puisque de leur côté, les étudiants comoriens ayant suivi leurs études à Mayotte, ne peuvent toujours pas obtenir leurs papiers pour les poursuivre en métropole en raison du blocage du bureau des étrangers.

Des discussions se poursuivent « à New-York, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies », croit savoir Al-watwan. En marge, car l’ONU reste l’instance qui condamne régulièrement la présence de la France à Mayotte, et ne reconnaît donc pas la volonté de sa population. Une question qui, si elle n’est pas tranchée, laisse augurer de nouvelles crises à venir.

Anne Perzo-Lafond
Lejournaldemayotte.com

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Vanille, Mayotte

Filière en structuration, la vanille se fête le 11 décembre

0
Le territoire va fêter un des produits qui fit l'excellence de la filière agricole en ayant par le passé été couronné au niveau national: la vanille de Mayotte doit retrouver son statut, c'est ce qu'impulse l'association Saveurs et Senteurs de Mayotte. Une semaine de festivité autour de l'or noir des pâtissiers
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan