26.9 C
Dzaoudzi
vendredi 19 août 2022
AccueiljusticeLes deux manifestants condamnés à 4 mois de prison avec sursis

Les deux manifestants condamnés à 4 mois de prison avec sursis

Le tribunal correctionnel de Mamoudzou rendait ce matin sa décision concernant deux manifestants poursuivis pour des violences envers deux officiers de police en février. Tous deux ont été condamnés à la même peine. Le procès qui avait eu lieu le 31 juillet avait duré 4 heures.

Non le procès n’a pas été “expéditif” et non, les deux prévenus n’ont pas été jugés en quelques minutes pour prendre de cours les manifestants. L’accusation qui émane du Collectif des citoyens repose sur une incompréhension procédurale.
Car si la décision de justice concernant ces deux manifestants poursuivis pour des violences envers deux policiers était bien rendue ce mardi matin, le procès, lui, a eu lieu le 31 juillet dernier et “il a duré de 8h à midi, soit près de quatre heures” rappelle Nadjim Ahamada, avocat d’un des deux prévenus.
Un procès fleuve lors duquel le tribunal a pris le temps d’entendre les versions de chacun, et surtout, de visionner les nombreuses vidéos avancées par les parties pour illustrer l’ambiance tendue qui régnait ce 23 février sur le ponton de la barge.
Selon les prévenus, ce sont les policiers qui avaient été violents en premier “ils ont commencé à charger” résume Me Ahamada. Le rapport de police dit tout le contraire et décrit des caillassages et des fonctionnaires bousculés.
Les deux victimes sont le commissaire Jos et son adjoint le commandant Demeusy. Tous deux réclamaient 1€ de dommages et intérêts. Le procureur quant à lui avait réclamé une peine de 8 mois de prison dont deux mois ferme.

Le commissaire Philippe Jos obtient 1€ de dommages et intérêts, ainsi que son adjoint.

Le tribunal a donc rendu ce matin son délibéré et prononcé une peine de 4 mois de prison intégralement assortis du sursis, mais aussi trois ans d’interdiction de droits civiques et l’inscription de cette peine au casier judiciaire des condamnés. le juge a considéré qu’il y avait bien eu “une brutalité consciente” et des coups “portés en connaissance de cause”.
En outre rappelle le jugement, le prévenu “ne peut alléguer d’une quelconque légitime défense alors qu’il a été jugé que “Le fait justificatif de légitime défense ne peut être invoqué par des individus qui ont porté des coups ou exercé des violences sur des gardiens de la paix, agissant dans l’exercice de leur fonction”, citant une décision prononcée dans la Somme en 1972 et qui fait encore jurisprudence.
Le jugement rappelle en outre que le prévenu poursuivi pour les violences envers le commandant Demeusy avait déjà été condamné en 2015 pour outrage à agent.
Si Me Ahamada avait lui plaidé la relaxe, il “déconseille” de faire appel, eu égard au risque de se retrouver avec une peine plus lourde encore. Il compte néanmoins contester l’inscription au bulletin No2 du casier judiciaire qui “signe ma mort professionnelle de mon client”, ce bulletin étant réclamé par de nombreux employeurs.
Suite à cette décision de justice, aussi éloignée des espoirs de relaxe de la défense que des réquisitions fermes du procureur, chaque partie dispose de 10 jours pour faire appel.
Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Le garde des Sceaux annonce un Centre éducatif fermé pour Mayotte

139524
En mars 2022, lors de la visite d’Éric Dupont-Moretti à Mayotte, les acteurs locaux formulaient la demande d’un centre éducatif fermé sur l’île au lagon. Une doléance qui n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd, puisque le ministre a annoncé porter le projet lors de la préparation du budget.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Le garde des Sceaux annonce un Centre éducatif fermé pour Mayotte

139524
En mars 2022, lors de la visite d’Éric Dupont-Moretti à Mayotte, les acteurs locaux formulaient la demande d’un centre éducatif fermé sur l’île au lagon. Une doléance qui n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd, puisque le ministre a annoncé porter le projet lors de la préparation du budget.

Impunité chez les délinquants ? Un mercredi de violences à Kaweni

139524
A quelques jours de la rentrée scolaire et de la visite prochaine du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer ainsi que du ministre délégué aux Outre-mer, la tension est montée d’un cran ce mercredi à Kaweni. Des violences ont éclaté à la suite de contrôles de la Police aux Frontières obligeant les riverains à se calfeutrer chez eux et la circulation à s’arrêter.
Législatives, Mayotte

Accorder le droit de vote aux étrangers, un sujet politique récurrent toujours aussi épineux

139524
Début août, « à titre personnel », le député Renaissance (ex-LREM) Sacha Houlié a déposé une proposition de loi afin « d'accorder le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales » à tous les étrangers. Un sujet difficilement éludable pour le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer Gérald Darmanin à quelques jours de sa venue à Mayotte.

Commission permanente du CD : l’ensemble des rapports étudiés adoptés

139524
Vendredi dernier, la salle de cinéma Alpa-Joe a accueilli la Commission permanente du Conseil départemental. Pas moins de 36 rapports ordinaires et 13 rapports complémentaires étaient à l’ordre du jour. Tous ont été adoptés qu’il s’agisse de la réduction du taux de taxation sur les produits pétroliers ou encore le maintien du dispositif temporaire d’emplois exceptionnels pour l’accompagnement des transports scolaires.

Vidéo de simulation du projet de piste longue : le virtuel en attendant le...

139524
L’intégration paysagère de la piste longue de l’aéroport de Mayotte a récemment fait l’objet d’une vidéo de simulation dans laquelle le spectateur peut découvrir l’infrastructure finale vue depuis plusieurs sites du lagon et de Petite-Terre. L’occasion de revenir sur l’avancement du projet avec Christophe Masson, délégué à la piste longue de l’aéroport de Mayotte, dans la perspective des visites ministérielles prévues ce mois-ci.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com