21.9 C
Dzaoudzi
vendredi 19 août 2022
AccueilAfriqueComores : après le référendum, la répression

Comores : après le référendum, la répression

Une quinzaine de personne, dont des opposants politiques sont en détentions depuis le référendum constitutionnel. Si les uns dénoncent une "chasse aux sorcières", le gouvernement promet de poursuivre "la traque" de personnes liés selon la présidence à l'agression d'un gendarme pendant le scrutin.

Seize personnes ont été arrêtées et placées en détention provisoire aux Comores dans l’enquête sur l’agression d’un gendarme durant le scrutin constitutionnel. Le militaire grièvement blessé est toujours hospitalisé à l’Île Maurice, informe aujourd’hui le Quotidien de la Réunion.
Parmi les personnes interpellées figurent une dizaines de membres de l’opposition politique, notamment le secrétaire général, le trésorier et le porte-parole du parti JUWA, accusé par le gouvernement d’avoir commandité l’attaque du bureau de vote.
Faisant fi de toute présomption d’innocence, le procureur de la République avait dénoncé “un projet d’assassinat organisé par des partis politiques pour stopper le référendum”. Plus direct encore, le ministre de l’Intérieur Mohamed Daoud avait quant à lui ciblé le parti d’opposition : “je regrette cet acte ignoble commis par des partisans du parti JUWA (…) nous combattrons le chiisme, j’assume ce que je dis”.
Selon la CRC, parti au pouvoir, “des charges pèsent” contre les personnes interpellées. Ce coup de pression sur l’opposition a motivé le passage en clandestinité de plusieurs opposants, dont deux  députés “dissidents de la CRC” selon le Quotidien.

La constitution garantit un certain nombre de libertés d’ores et déjà mises à mal

Outre l’enquête judiciaire qui s’impose concernant le gendarme blessé, cette vague d’arrestations et les déclarations qui l’accompagnent posent question quant à l’application de la nouvelle constitution. Sitôt votée, celle-ci semble déjà bafouée.

En effet, le texte* présente bien “l’islam sunnite” comme religion d’état, mais garantit aussi, quelques articles plus bas, la liberté de culte et l’égalité des droits de tous les citoyens. “Combattre le chiisme” comme le promet le ministre de l’Intérieur, est contraire à l’article 21 qui garantit “la liberté de pensée”.
L’article 36 ajoute en outre que “l’opposition politique est reconnue” et “exerce librement ses activités”.
L’ex président Sambi est néanmoins toujours assigné à résidence depuis mai.
Enfin l ‘article 28 promet que “la liberté d’information, de communication et de presse sont garanties”, ce qui contraste avec les poursuites engagées contre la journaliste Faïza Soulé, accusé à cause d’un article paru dans Le Monde.
Selon le journal HabarizaComores, l’Union Européenne s’est dite préoccupée des événements récents dans l’archipel et appelle à “un environnement calme et respectueux des droits de l’Homme, notamment la liberté de la presse” et assure l’Union Africaine de son soutien.

Y.D.

*Texte complet de la nouvelle constitution comorienne

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Impunité chez les délinquants ? Un mercredi de violences à Kaweni

139522
A quelques jours de la rentrée scolaire et de la visite prochaine du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer ainsi que du ministre délégué aux Outre-mer, la tension est montée d’un cran ce mercredi à Kaweni. Des violences ont éclaté à la suite de contrôles de la Police aux Frontières obligeant les riverains à se calfeutrer chez eux et la circulation à s’arrêter.
Législatives, Mayotte

Accorder le droit de vote aux étrangers, un sujet politique récurrent toujours aussi épineux

139522
Début août, « à titre personnel », le député Renaissance (ex-LREM) Sacha Houlié a déposé une proposition de loi afin « d'accorder le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales » à tous les étrangers. Un sujet difficilement éludable pour le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer Gérald Darmanin à quelques jours de sa venue à Mayotte.

Commission permanente du CD : l’ensemble des rapports étudiés adoptés

139522
Vendredi dernier, la salle de cinéma Alpa-Joe a accueilli la Commission permanente du Conseil départemental. Pas moins de 36 rapports ordinaires et 13 rapports complémentaires étaient à l’ordre du jour. Tous ont été adoptés qu’il s’agisse de la réduction du taux de taxation sur les produits pétroliers ou encore le maintien du dispositif temporaire d’emplois exceptionnels pour l’accompagnement des transports scolaires.

Vidéo de simulation du projet de piste longue : le virtuel en attendant le...

139522
L’intégration paysagère de la piste longue de l’aéroport de Mayotte a récemment fait l’objet d’une vidéo de simulation dans laquelle le spectateur peut découvrir l’infrastructure finale vue depuis plusieurs sites du lagon et de Petite-Terre. L’occasion de revenir sur l’avancement du projet avec Christophe Masson, délégué à la piste longue de l’aéroport de Mayotte, dans la perspective des visites ministérielles prévues ce mois-ci.

Les élections départementales de Sada se tiendront les 25 septembre et 2 octobre prochains

139522
A la suite de l'annulation des élections départementales du binôme Kamardine/Ibrahim à Sada entérinée par la décision du Conseil d'Etat le 19 juillet dernier, la préfecture communique sur les nouvelles dates. Les élections départementales partielles...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com