La vice-recteur quitte ses fonctions, vive le recteur

Après quatre années à la tête de l'éducation du département, Nathalie Costantini, vice-recteur de Mayotte, quittera ses fonctions le 6 juillet 2018. Sa remplaçante ou son remplaçant sera un recteur.

0
3104
Nathalie Costantini sur le départ au collège de Majicavo

Vendredi soir l’émotion était palpable parmi les personnels du vice-rectorat au collège de Majicavo. Nathalie Costantini a dit au revoir, « ce n’était pas des adieux », à ses collègues et aux différents partenaires, publics et privés, de l’éducation à Mayotte. Réunis autour d’un concert, d’un spectacle de danse et de l’éloquente histoire d’un conteur, ses collaborateurs les plus proches ont pris la parole pour témoigner de l’honneur qu’ils avaient eu de travaillant avec l’ancienne professeure d’EPS.

Nathalie Costantini attentive aux discours-bilans de son action

Dans son discours Nathalie Costantini a  évoqué ses débuts à Mayotte en 2014 , notamment la phrase que lui avait adressé le sénateur Thani Mohamed et qui a marqué son action durant ces quatre années : «  Vous n’êtes pas sur un territoire de mission, mais sur un territoire en construction ». Elle a pu le découvrir durant 4 ans.

Bourreau de travail, la sportive de haut niveau a été confrontée à de nombreux défis entre 2014 et 2018. Première femme vice-recteur, elle a, s’est-elle plu à le rappeler,  travaillé avec 4 préfets (4 hommes), 3 ministres de l’outre-mer (3 femmes) et 4 ministres de l’Education nationale,  dont la seule femme à ce poste, Najat Vallaud-Belkacem, lui avait remis la Légion d’honneur pour son action.

Les différents services de l’Etat étaient présents lors de cet au-revoir festif

Ces années intenses l’ont, dit-elle, marqué physiquement, moralement et surtout humainement » pour la préservation du « patrimoine collectif » qu’est l’éducation.

Le JDM vous propose de revenir sur quelques faits, non exhaustifs, d’actualité auxquels Nathalie Costantini a été confrontée :

Les constructions scolaires
Constructions scolaires : la dotation des communes soumise à résultat
Dotation de 20 M€ pour les constructions scolaires : « Bien en deçà des besoins »
Le lycée de Mamoudzou Nord est enfin ouvert

Les rythmes scolaires, la scolarisation dès 3 ans
1er degré: les inspecteurs de l’Education nationale dénoncent un «système éducatif défaillant»
“Énormément d’efforts ont été faits” affirme le vice-rectorat
Scolarité obligatoire de 3 à 18 ans: Un défi supplémentaire pour l’école à Mayotte

Les violences scolaires
Plan de sécurisation des établissements et transports scolaires : 160 effectifs supplémentaires
Violences au lycée de Kahani : le vice-rectorat porte plainte

Les fermetures d’écoles lors des crises sociales
La fréquentation des écoles primaires “proche de zéro pourcent”
« La lutte est en passe d’aboutir »

La gestion des crises naturelles
Séismes : les établissements scolaires impactés par des fissures
Les maires entendus par la ministre qui alloue 500.000€ pour le raccordement des écoles en eau potable

Les nouvelles formations
L’esprit d’une ZAC et la réalité d’un lycée des métiers du bâtiment à Longoni
Master des métiers de l’enseignement: une première à Mayotte

D’une île à fort caractère à l’autre, le discours de Nathalie Costantini, s’est conclu par un chant corse. Le mbiwi mahorais laissera  prochainement place aux polyphonies corses pour  cette originaire de l’Île de Beauté.

Le 6 juillet prochain, l’appellation de vice-recteur  tombera en désuétude, un  arrêté ministériel informera dans les prochaines semaines de celle ou celui qui remplacera Nathalie Costantini avec l’appellation pleine et entière de recteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here