Pas de baisse du fonds européen POSEI, la mobilisation a porté

La Commission européenne a fait part au début du mois, de son intention de baisser de 3,9% les aides directes de la PAC (Politique agricole commune), et donc de baisser du même taux le budget accordé au POSEI, traduction de la PAC pour les Outre-mer. Provoquant une levée de bouclier dans les DOM.

0
239

Un programme européen spécifiquement dédié au soutien de leur agriculture, les Outre-mer auraient eu du mal à s’en passer. « Cette baisse, il n’en est pas question, la position de la France est claire et ferme, nous n’accepterons pas cette baisse », a répondu Annick Girardin. L’agriculture Outre-mer représente 35.000 emplois et un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros.  » La ministre recevait vendredi dernier une quarantaine d’agriculteurs et d’éleveurs venus des Antilles, de Guyane et de La Réunion.

Une mobilisation des acteurs agricoles et la pression mise par les députés européens des régions ultrapériphériques, qui ont payé, fait savoir l’eurodéputé Younous Omarjee : « La Commission européenne s’est engagée ce mardi à revoir sa copie et à ne pas diminuer le budget du POSEI pour la période 2021-2027 (…), ce qui aurait eu des conséquences catastrophiques pour les agricultures dans les Outre-mer. »

Dès le 30 mai, les députés européens ont saisi le Président Juncker, lui rappelant l’engagement qu’il avait pris à Cayenne lors de la conférence des RUP, de ne pas toucher au budget du POSEI. L’action convergente d’Eurodom à Bruxelles, des organisations professionnelles et des députés européens a permis que le pire soit écarté.

« Il appartient à présent aux Etats-membres et au Parlement européen de l’entériner dans les futures négociations. La position du Parlement européen est déjà connue, et le soutien aux régions ultrapériphériques est acquis », conclut le député européen.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here