28.9 C
Dzaoudzi
mercredi 1 décembre 2021
AccueilEconomieUniversité rurale : L’agriculture deviendrait-elle « élément-terre » au Conseil départemental ?

Université rurale : L’agriculture deviendrait-elle « élément-terre » au Conseil départemental ?

Le Département de Mayotte prévoit d'organiser, en début décembre 2018, Une Université Rurale de l'Océan Indien (UROI). Une manifestation habituellement réunionnaise, mais de laquelle nous pourrions beaucoup apprendre.

Jusqu’à présent, les politiques rurales du Département se portaient sur des petites actions, électrification, pistes, sans vision quant à l’avenir du monde agricole et de ce qui l’entoure. Peut-être que l’organisation de l’Université rurale de l’océan Indien (UROI) en décembre 2018 pourrait changer la donne.

C’est une initiative réunionnaise, de la Commune de Saint Joseph de La Réunion plus exactement, qui se veut une démarche d’éducation populaire, une « université hors les murs », une tribune d’échanges, d’informations et de formation au bénéfice des habitants et des acteurs du monde rural. C’est aussi un outil d’animation du territoire, destiné à en valoriser les atouts et à mettre en lumière les initiatives locales. Plus globalement, ce sera un moment d’observation et de réflexion sur le développement rural durable. Le « rural », c’est tout ce qui concerne la vie dans les campagnes et les paysans.

L’UROI est organisée tous les deux ans par la ville de Saint Joseph et elle a pour but ultime de favoriser les échanges autour des problématiques partagées par les territoires de l’Océan Indien. il s’agit, notamment, de favoriser le partage d’expériences, des savoirs et le développement de projets fédérateurs : « C’est un engagement institutionnel, politique, conduit par la Région », indique Al Ramalingom, Directeur de la culture et de la ruralité à la mairie de Saint-Joseph (La Réunion), qui était à Mayotte ce vendredi 8 juin pour lancer le premier comité de pilotage.

La modernité du rural

Al Ramalingom, au centre, faisait part de son expérience

Car dans le cadre de la 6ème édition, Issa Issa Abdou, 4ème Vice-Président du Conseil Départemental de Mayotte, a proposé d’organiser une université rurale à Mayotte en 2018. L’événement sera donc organisé par le Conseil Départemental en collaboration avec les villes de Bandrélé, de Bouéni et la ville de Saint Joseph, le 4,5 et 6 décembre 2018.

« Il s’agit d’une plateforme de concertation et non pas d’une structure, il n’y aura pas de statuts par exemple, mais nous travaillerons pendant trois jours avec nos partenaires sur l’avenir du secteur rural », précise Abdou Moustoifa, Directeur adjoint des Ressources Terrestres et Maritimes au conseil départemental qui porte le projet pour Mayotte et anime ce premier comité de pilotage.

Issa Abdou explique au JDM ses motivations: “J’avais été invité à la 5ème édition à La Réunion, et j’avais trouvé ça incroyable d’inventivités et d’échanges. Etant donné que les Mahorais ont toujours vécu de l’agriculture, j’ai souhaité que le Département organise cet évènement cette année. Nous sommes à un niveau indo-océanique avec la présence de Maurice, Rodrigues, Madagascar, et La Réunion, c’est donc une véritable vitrine pour vanter nos atouts.”

Trois thématiques ont été retenues : « Un développement endogène et maitrisé », dont une intervention sur « l’agriculture ‘élément-terre’ et culturelle à Mayotte », « L’innovation rurale mahoraise, entre tradition et modernité », et « L’avenir de la ruralité à Mayotte ». IL y a aura 5 autres comité de pilotage, “un par mois”, glisse Issa Abdou.

Le Réunionnais Al Ramalingom ne veut pas se poser en expert, « nous en avons eu plein nous aussi à La Réunion », mais en témoin, « pour partager notre expérience, nos réussites et nos erreurs. Mais nous avons fait de gros progrès. »

Différents acteurs du monde agricole étaient présents, notamment le président de la CAPAM, la Chambre d’Agriculture, de la Pêche et de l’Aquaculture, la chargée des fonds européens au Département, la représentante du réseau RITA (Réseaux d’Innovation et de Transfert Agricole), la DAAF…

A l’issue des travaux de l’UROI, des résolutions qui engagent les partenaires sont adoptées.

« En ces temps de mondialisation, nous perdons parfois nos repères, il faut alors revenir à l’essentiel, notre terre nourricière », concluait Al Ramalingom.

Anne Perzo-Lafond
Lejournaldemayotte.com

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Carburant, Mayotte

Stabilité des prix à la pompe en décembre

0
Les prix de l’essence et du gaz ont arrêté leur hausse ce mois-ci dans un contexte de baisse de cotations moyennes internationales, mais aussi...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan