28.9 C
Dzaoudzi
jeudi 6 octobre 2022
AccueiljusticeIssouf Madi Moula, ex-leader du PS, voit sa peine allégée en appel,...

Issouf Madi Moula, ex-leader du PS, voit sa peine allégée en appel, mais va devoir payer

Il n’y a pas qu’aux législatives que les manip sévissent sur les procurations, aux élections municipales aussi l’on a de belles manœuvres. Celles de 2014 avaient été entachées d’une affaire de suspicion de fausses procurations à Mtsangamouji, et avait vu son ancien maire condamné à 2 ans de prison ferme. Il avait fait appel.

L’ancien maire et candidat malheureux de la mairie, qui était aussi premier secrétaire fédéral du Parti socialiste à Mayotte, Issouf Madi Moula, avait été placé en détention provisoire en octobre 2015, puis avait été condamné en première instance à 2 ans de prison avec sursis, accusé d’avoir mené la fraude sur 84 procurations.

Il n’était pas tout seul à plonger puisque Attoumani Saïd Haïdar et Assani Souffou Mattoir, tous deux sur sa liste étaient condamnés à 18 mois de prison ferme, et en peine commune à tous les trois, à cinq années d’inéligibilité et de privation de droit de vote.

Le dernier cité avait reconnu lors de l’enquête avoir été en métropole d’où il a photocopié plusieurs dizaines de procurations. Un voyage qu’il a en partie financé avec de l’argent remis en liquide par Issouf Madi Moula. Et Attoumani Saïd Haïdar avait avoué avoir « fait beaucoup de mal, alors que Mayotte a besoin de gens honnêtes ».

Suspendus du conseil départemental

La condamnation d’Issouf Madi Moula ne sera pas inscrite à son casier judiciaire

Issouf Madi Moula a toujours nié avoir participé à une quelconque fraude, mais les enquêteurs étaient parvenus à retrouver un mail qui le mettait en cause, et qu’il avait effacé lorsqu’il avait appris le placement en détention provisoire de son ami. Ils avaient aussi retracé 60 appels téléphoniques à destination de ses deux colistiers.

Ils avaient tous les trois fait appel, et bien leur en a pris s’il on en croit la décision prise par la Chambre ce jeudi 7 juin : ils sont tous les trois condamnés à un an de prison avec sursis, contre deux ferme en première instance, et la délibération prononce l’exclusion du casier judiciaire. Par contre, ils sont lourdement sanctionnés par là où ils ont fauté, puisqu’ils sont condamnés chacun à payer 20.000 euros d’amende, « une peine très forte », relève Me Ahmed Idriss, un de leurs avocats.

Agents du conseil départemental, Attoumani Saïd Haïdar et Assani Souffou Mattoir, avaient été suspendus, « ils sont assurés de conserver leur emploi et leur éligibilité », complète Me Idriss.

A.P-L.
Lejournaldemayotte.com

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Transport scolaire : « Les conducteurs travaillent dans un champ de mines, mais...

139533
Alors qu’un droit de retrait est à nouveau exercé par certains chauffeurs du Nord de l’île, ce mercredi, les représentants de la préfecture, du Conseil départemental, des forces de l’ordre, des transporteurs et des chauffeurs se sont réunis afin de faire le point sur les avancées réalisées.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139533
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139533
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139533
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139533
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139533
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com