23.9 C
Dzaoudzi
mardi 16 août 2022
AccueilorangeSéismes : « Nous ne devrions pas avoir de magnitude supérieure à...

Séismes : « Nous ne devrions pas avoir de magnitude supérieure à 6 », affirme la mission d’experts

D’abord, l’essaim n’accouchera pas d’un volcan, ensuite, un super capteur va être installé dans deux semaines, enfin, tout ce qui se passe est conforme à notre zone de sismicité 3. La mission d’expertise demandée par la préfecture est arrivée ce vendredi. Elle tenait aussitôt une conférence de presse qui a permis d’y voir plus clair sur l’ampleur du phénomène qui secoue l’île depuis 20 jours.

C’est surtout une séance de questions-réponses qui a tenu lieu de conférence de presse, tant les interrogations de la population sont importantes. Le préfet Dominique Sorain rappelait le contexte de gestion de crise depuis le 10 mai : « Jusqu’à présent, nous avons tenté de répondre au mieux aux préoccupation, tout en mettant les militaires en alerte en cas de catastrophe, et en rappelant quotidiennement les consignes de sécurité ».

Trois membres composent la mission, Mendy Bengoubou, sismologue à la Direction générale Risque et Prévention, le lieutenant-colonel Olivier Galichet, DGSCGS, et Bastien Colas, Ingénieur du Bureau de Recherches Géologiques et Minière (BRGM), ce dernier ayant eu à répondre à un feu nourri de question de la part des journalistes présents.

Quelle est l’origine de ces séismes ?

Bastien Colas explique l’essaim de séisme par un mouvement de plaques

Bastien Colas : « Elle est tectonique (lié à l’écorce terrestre, ndlr). C’est à dire qu’il y a des ruptures le long des plans de failles souterraines, à 60km au nord-est de Mayotte. On arrive à qualifier leur orientation. Alors, pourquoi à cet endroit là ? C’est à l’est du Rift de l’Afrique de l’Est, à l’interface entre les plaques orientées Nord-sud, mais qui peuvent provoquer en bougeant, des rejets horizontaux est-ouest. »

Donc, on peut écarter l’origine magmatique, volcanique ?

Bastien Colas : « Il peut y avoir une conjonction des deux phénomènes, tectonique et volcanique. Il n’y a pas de lien entre les essaims et un volcan, mais on ne peut pas encore dissocier les deux.
Les épicentres sont concentrés sur une même zone, mais il est difficile de savoir s’il y a migration dans un sens. Il nous semble qu’il y a un éloignement, mais c’est très léger. »

Que faudrait-il pour améliorer ces connaissances ? Aller sur place ?

Bastien Colas : « Aller sur place pour voir quoi ?! Les moyens d’observation nous permettent de cerner les causes, mais ils sont en nombre et en qualité insuffisants. Et surtout, concentré à l’ouest de la zone, puisque nous en avons 3 sur Mayotte, un au Kenya, 3 depuis avant-hier relayés depuis l’observatoire du Kartala, et un seul à Madagascar, donc à l’est de l’épicentre, qui enregistre les données en continu. Avec ces 7 capteurs, nous ne fermons pas assez la zone, donc nous sommes là pour étudier l’opportunité d’en poser d’autres, des géophones à terre, et surtout des hydrophones en mer. Ces derniers permettent d’enregistrer une troisième onde, la T*, qui se rajoute à la Primaire (P) et la secondaire (S) des capteurs à terre. Cette onde T enregistre les écoulements en profondeur .
Enfin, je voudrais annoncer que le BRGM va installer le 18 juin en Grande Terre un sismomètre Large Bande, la Ferrari des capteurs ! »

Sait-on quand tout cela va se terminer ?

Le préfet Dominique Sorain répétait qu’un séisme n’était pas prévisible

Bastien Colas : « Historiquement, cela peut durer de 15 jours à plusieurs mois, voire années. Mais il n’y a pas de raison que ça dure. Il faut se dire que Mayotte est classée en sismicité 3, et que les séismes que nous enregistrons correspondent à ce classement ».

Mais doit-on craindre un gros séisme ?

Bastien Colas : « Quand on regarde la magnitude depuis le début du phénomène, on voit que les moyennes sont autour de 4.5. Plus on descend en magnitude, plus on a de séismes, alors qu’on en a eu un seul gros, à 5.8. Jamais dans cette région nous n’avons observé de séisme supérieur à 6, qui serait lié à une faille plus longue. Nous pouvons dire sans nous tromper que nous n’aurons pas de magnitude 7 ou 8. »

Mendy Bengoubou : « L’aléa sismique existe, il faut préparer la population à vivre avec son territoire qui se situe en zone sismique. D’ailleurs, le niveau des dégâts observés n’est que de 1 sur une échelle de 5, cela correspond bien au classement de Mayotte en zone sismique de 3, et aux magnitudes que l’on observe. Je rappelle néanmoins qu’en cas de séisme, quand on est en étage, il faut se réfugier sous une table ou un encadrement de porte, et si on est au rez-de-chaussée, on peut sortir. »

Il y a un scénario qui évoque un possible effondrement de partie de la roche sur le tombant est de Petite Terre. Est-ce vraisemblable ?

Mendy Bengoubou va accompagner la population

Bastien Colas : « Nous voyons dans cette zone de volcanisme récent, des traces anciennes de glissement de terrain, comme autour de n’importe quel volcan. Mais qu’un séisme provoque un glissement de terrain sous-marin induisant un tsunami n’est pas un scénario qui nous inquiète. En plus, les falaises de Petite Terre sont loin de la zone d’épicentre. Je tiens d’ailleurs à préciser que les secousses ne sont pas de taille à provoquer un glissement de terrain à Mayotte. Donc, à Majicavo Koropa, c’est à l’épisode pluvieux qu’il faut imputer la chute d’un rocher. »

Donc Mayotte est bien en zone sismique, mais les secousses ne sont pas de nature à inquiéter les scientifiques qui vont rester quelques jours sur l’île, et faire ensuite les remontées qui s’imposent. Ils vont notamment inspecter les bâtiments, et étudier l’envoi de moyens si nécessaire.

Anne Perzo-Lafond
Lejournaldemayotte.com

* Ondes acoustiques générées par les séismes sous-marins

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Décès de notre confrère Faïd Souhaili

139520
C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès du journaliste de Mayotte la 1ere, Faïd Souhaili. C’était un confrère d’une grande...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Vidéo de simulation du projet de piste longue : le virtuel en attendant le...

139520
L’intégration paysagère de la piste longue de l’aéroport de Mayotte a récemment fait l’objet d’une vidéo de simulation dans laquelle le spectateur peut découvrir l’infrastructure finale vue depuis plusieurs sites du lagon et de Petite-Terre. L’occasion de revenir sur l’avancement du projet avec Christophe Masson, délégué à la piste longue de l’aéroport de Mayotte, dans la perspective des visites ministérielles prévues ce mois-ci.

Les élections départementales de Sada se tiendront les 25 septembre et 2 octobre prochains

139520
A la suite de l'annulation des élections départementales du binôme Kamardine/Ibrahim à Sada entérinée par la décision du Conseil d'Etat le 19 juillet dernier, la préfecture communique sur les nouvelles dates. Les élections départementales partielles...

La délégation de Tanzanie est arrivée à Mayotte

139520
Les travaux de coopération régionale du conseil départemental avancent bien, avec l’arrivée ce mercredi de la délégation de Tanzanie sur le territoire mahorais.

Visite ministérielle : de grands enjeux en perspective

139520
Dans le cadre de la visite du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, prévue la semaine du 22 août prochain, les séances de travail se sont multipliées à Paris la semaine dernière. Ainsi, le 5 août, le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousseni a été reçu par Jean-François Carenco. La veille, la parlementaire Estelle Youssouffa s’était entretenue avec Gérald Darmanin.

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139520
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com