L’usine sucrière de Soulou retenue au Loto du Patrimoine national

Le ministère de la Culture a sélectionné les "18 sites emblématiques", qui bénéficieront en priorité de l'aide apportée par le nouveau Loto du patrimoine. L’objectif est de trouver de nouveaux financements pour sauver les monuments, alors que l’argent public se fait rare. A chaque région son site.

0
563

C’est un concept largement développé en Grande-Bretagne, importé par l’animateur Stephan Bern, qui permet de faire financer des actions nationales par le grand public. Le concept est simple pour ce nouveau jeu de grattage : « Mission patrimoine » se décline en 3 tickets différents, à l’effigie de 5 sites emblématiques à sauver en priorité, dont la maison d’Aimé Césaire à Fort-de-France (Martinique).

Sur chaque ticket, il faut gratter l’icône des bâtisses et retrouver des symboles ou montants identiques permettant de remporter la somme indiquée dans la case gain. Chaque ticket coute 15 euros, c’est le maximum jamais atteint par un jeu de « grattage », mais peut rapporter jusqu’à 1,5 million d’euros. Chaque joueur a environ une chance sur trois de remporter un gain de 15 euros. Pour chaque billet acheté, 1,52 euro sera reversé à la Fondation du patrimoine.

Sur 269 monuments en péril choisis par la mission confiée à Stéphane Bern par le président Macron, dix-huit sites* « emblématiques » bénéficieront en priorité de cette manne. Il fallait un monument par région, en métropole et en outre-mer.

Vestiges de l’usine sucrière de Soulou

Pour Mayotte, c’est l’usine sucrière de Soulou qui a été choisie. Datant de 1856, le domaine sucrier de Soulou s’étend sur 400 hectares. Le passage du cyclone en mars 1898 a en partie détruit l’exploitation et l’usine située sur la commune de M’Tsangamouji.
L’Etat compte recueillir jusqu’à 20 millions d’euros, qui seront affectés à un fonds spécifique baptisé « Patrimoine en péril ».

Le tirage du loto se fera le 14 septembre, veille du week-end des Journées du patrimoine.

* La liste complète des monuments :
Maison de Pierre Loti, Rochefort (Charente-Maritime), Fort-Cigogne, Fouesnant (Finistère), Villa Viardot, Bougival (Yvelines), Théâtre des Bleus de Bar, Bar-le-Duc (Meuse), Château de Bussy-Rabutin, Bussy-le-Grand (Côte-d’Or), Aqueduc romain du Gier et pont-siphon de Beaunant, Chaponost et Sainte-Foy-lès-Lyon (Rhône), Pont d’Ondres, Thorame-Haute (Alpes-de-Haute-Provence), Couvent Saint-François, Pino (Haute-Corse), Maison d’Aimé Césaire, Fort-de-France (Martinique), Ancien Hôtel-Dieu, Château-Thierry (Aisne), Rotonde ferroviaire de Montabon, Montabon (Sarthe), Eglise Notre-Dame, La Celle-Guénand (Indre-et-Loire), Hôtel de Polignac, Condom (Gers), Château de Carneville, Carneville (Manche), Habitation Bisdary, Gourbeyre (Guadeloupe), Maison du receveur des douanes, Saint-Laurent-du-Maroni (Guyane), Maison Rouge, Saint-Louis (La Réunion), L’usine sucrière de Soulou, M’Tsangamouji (Mayotte)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here