Réhabilitation des anciennes décharges : le SIDEVAM 976 signe un prêt avec l'AFD

Le 17 mai 2018, l’Agence AFD de Mayotte et le Syndicat Intercommunal D’Elimination et de VAlorisation des déchets de Mayotte (SIDEVAM 976) ont signé plusieurs conventions de préfinancement de subventions ADEME et CPER en vue de la réhabilitation des anciennes décharges de Hachiké et Badamiers. Un levier pour capter d'autres moyens de financement.

0
392

Ces préfinancements vont permettre au SIDEVAM de disposer à l’avance des ressources financières (1,9 M€ au total) nécessaires au paiement des entreprises mobilisées dans le cadre de la restauration des sites concernés, dans l’attente du versement des subventions correspondantes.

Jusqu’en 2014, les déchets produits à Mayotte étaient stockés dans 5 décharges à ciel ouvert réparties sur tout le territoire : Hamaha (au nord-est de l’île, zone de Mamoudzou), Hachiké (centre), Dzoumonyé (nord), Chirongui (sud) et les Badamiers (Petite-Terre). Ouvertes dans les années 1980, ces dernières ne répondaient à aucune des normes en vigueur. Les déchets y étaient enfouis dans des conditions relatives de sécurité, et des pratiques de brûlage de déchets avaient régulièrement cours.

L’ancienne décharge à ciel ouvert à Chirongui en 2014, où les déchets étaient brûlés

L’augmentation du nombre de déchets et la perspective d’une départementalisation imminente ont amené, dès 2010, le territoire à repenser sa politique de gestion des déchets avec la réalisation d’une installation de stockage des déchets ménagers et de valorisation des déchets verts, la construction de plusieurs quais de transfert ainsi que la fermeture et la réhabilitation des anciennes décharges précitées.

Les travaux de réhabilitation devraient commencer au cours du second semestre de cette année. Ils consisteront principalement en un reprofilage des pentes, au comblement des thalwegs d’érosion, en la pose d’une couverture de matière argileuse, la création ou le renforcement de fossés d’évacuation des eaux de ruissellement et enfin la pose d’une couverture de terre végétale et la végétalisation du site.

Ces préfinancements concrétisent le renforcement de l’appui de l’AFD au secteur public à Mayotte et plus particulièrement au SIDEVAM. Ils devraient être complétés dans les semaines à venir par une série d’appuis conseils apportés par l’AFD au SIDEVAM sur financement du Ministère de l’Outre-mer allant de l’optimisation de la gestion de la collecte, à celle de la commande publique en passant par la structuration d’un service achat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here