Hausse des prix : alimentation et tabac plombent le pouvoir d'achat

Entre février et avril 2018, les prix des biens et services à la consommation des ménages ont augmenté de 0,3 % en moyenne à Mayotte, du fait essentiellement de la hausse des prix de l’alimentation. Sur les douze derniers mois, les prix sont stables à Mayotte, tandis qu'ils augmentent de 1,6 % en France.

0
277
Les prix sont en hausse depuis avril, principalement à cause de ceux de l'alimentation et du tabac

Entre février et avril 2018, l’indice des prix à la consommation des ménages augmente de 0,3 % à Mayotte, en raison de la hausse des prix de l’alimentation et dans une moindre mesure des services. Ces augmentations sont atténuées par le recul des prix de l’énergie et des produits manufacturés. Sur un an, les prix restent stables à Mayotte et ils augmentent de 1,6 % en France (hors Mayotte).

Les évolutions de prix sont calculés sur une base 100 correspondant aux prix de 2006. Ainsi une valeur 125 équivaut à une hausse de 25% depuis 2006

Entre février et avril, les prix de l’alimentation progressent fortement de 1,5 %, du fait notamment de la hausse des prix des viandes et volailles (+ 2,9 %), des produits céréaliers (+ 2,3 %) et du poisson (+ 1,6 %).
 
En particulier, le prix du riz a sensiblement augmenté à partir du milieu du mois d’avril. Sur un an, les prix de l’alimentation augmentent de 3,0 % et de 1,6 % en France. Les prix des services augmentent de 0,1 % entre février et avril, en raison notamment de la hausse des prix des transports et communication (+ 0,1 %), en particulier du transport aérien. Sur un an, les prix des services augmentent de 0,5 % à Mayotte et de 1,4 % en France. Entre février et avril, les prix de l’énergie baissent de 0,8 %. Cette baisse provient essentiellement du recul des prix de la bouteille de gaz, du gazole et du pétrole lampant. Sur un an, les prix de l’énergie sont stables à Mayotte et ils augmentent de 6,3 % en France.
Les prix augmentent sur deux mois, mais sont stables globalement sur un an.

Les prix des produits manufacturés diminuent entre février et avril (- 0,4 %), principalement du fait de la baisse des prix des véhicules (- 1,9 %). Celle-ci s’explique par la révision du taux d’octroi de mer. La hausse des prix de l’habillement et chaussures atténue cette baisse (+ 0,6 %). Il s’agit de la première hausse de prix pour ce poste depuis décembre 2016. Sur un an, les prix des produits manufacturés reculent de 3,3 % à Mayotte et de 0,3 % en France (figure 3). Les prix du tabac sont en hausse de 4,7 % entre février et avril. Ils augmentent également de 4,7 % sur un an.
Bourahima ALI HADHURAMI, Insee

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here