30.9 C
Dzaoudzi
vendredi 20 mai 2022
AccueilorangeDiabétiques et Ramadan : il faut toujours consulter

Diabétiques et Ramadan : il faut toujours consulter

Pendant le Ramadan, les diabétiques sont particulièrement exposés à des risques d’hypoglycémie, une baisse du taux de sucre dans le sang. La nutritionniste Beatrice Andrien expose les dangers et les précautions à prendre pendant le mois sacré des musulmans.

Le Conseil français du culte musulman a annoncé que le mois du Ramadan commencera jeudi 17 mai en France. En cette période de partage, de prière et de jeûne, plusieurs catégories de personnes doivent observer des précautions particulières. Les diabétiques, notamment, sont invités à consulter un médecin pour voir avec lui si leurs conditions leurs permettent de faire le Ramadan et, si c’est le cas, pour adapter leur traitement pendant toute la période. A Mayotte, où le taux de diabète chez les 30-69 ans était estimé par une étude de 2008 à 10,5%, contre 4,6 % en métropole, l’enjeu est de taille.

Béatrice Andrien, nutritionniste au CHM de Mamoudzou et coordinatrice de l’équipe mobile d’éducation thérapeutique.

« Les repas sont très importants pour la posologie du traitement », explique Béatrice Andrien, nutritionniste au CHM de Mamoudzou et coordinatrice de l’équipe mobile d’éducation thérapeutique. « Il y a aussi des thérapies qui font chuter le taux de sucre dans le sang. Ne pas réadapter le traitement ou le réadapter par soi-même, sans consulter un médecin, entraîne un risque de déséquilibre. »
Qu’entendez-vous par déséquilibre ?
« Le traitement pour le diabète est calibré sur les repas pris dans la journée, mais pendant le Ramadan les horaires des repas changent. Les patients jeûnent pendant la journée mais ils gardent leur activité, ils travaillent, ils font de l’activité physique… Cela peut causer des crises d’hypoglycémie, c’est-à-dire d’une baisse du taux de sucre dans le sang, et parfois d’hyperglycémie. Si on n’intervient pas rapidement, on peut faire des malaises et même des comas diabétiques. »
Le jeûne du Ramadan est donc déconseillé pour les patients diabétiques ?
« Seulement le médecin qui suit le patient peut lui dire s’il peut ou non faire le Ramadan. Sous certaines conditions, c’est possible, mais il faut consulter. Nous savons que les patients musulmans sont tiraillés entre l’importance qui a pour eux cette période de jeûne et de prière et la nécessité de suivre leur traitement. Même si le Coran dit qu’on est dispensé de jeûne en cas de maladie ou de voyage, ils vivent souvent un paradoxe personnel. Manger alors que les autres ne le font pas entraîne une certaine honte et signifie aussi afficher sa maladie, ce qui n’est pas toujours vraiment ‘assumé’. Alors ils ne mangent pas ou ils se cachent pour le faire et cela interfère avec la prise du traitement. »
Quels sont les symptômes d’une crise hypoglycémique ?
Le CHM de Mamoudzou

« Les symptômes les plus communs comprennent souvent une transpiration hors du commun, un sens de faim intense et de fatigue. La baisse du taux de sucre peut aussi entraîner des vertiges et des tremblements. Mais chaque personne est unique, donc les symptômes peuvent varier d’un patient à l’autre. »
Comment réagir lors d’une crise ?
« Il faut faire remonter le niveau de sucre le plus vite possible ou on risque de tomber dans le coma. L’idéale est d’avaler du sucre en morceaux. 3 ou 4 morceaux ou deux cuillères à soupe de sucre en poudre chez les adultes peuvent suffire en un premier temps. Ensuite, il faut manger. Et assumer du sucre lent, comme celui contenu dans les fruits ou dans le pan complet. Le pain blanc contient du sucre rapide mas le manger avec quelque chose, de la viande ou du poisson, permet de ralentir son absorption. Dans tous les cas, il faut aller voir son médecin et voir avec lui si on a besoin de réadapter son traitement. »
Une simple piqûre permet d’évaluer sa glycémie sanguine

L’équipe mobile d’éducation thérapeutique tient régulièrement des ateliers sur le diabète et le Ramadan dans tout le département. Pour participer aux ateliers afin d’apprendre à mieux vivre avec sa maladie, il faut s’adresser à un soignant, un médecin ou un autre professionnel de santé, qui signera une proposition d’inclusion dans le programme.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Olive crowd, Swansea, Mayotte, nappy

Une chercheuse mahoraise lance Nyfasi, le peigne qui apprivoise les cheveux...

139520
Elle se positionne sur un marché sans concurrence : le docteur Youmna Mouhamad lance un peigne pour que coiffure ne rime plus avec torture chez celles qui affichent avec coquetterie leurs cheveux afro. Chercheuse en Angleterre, elle y a bénéficié de gros coups de pouce qui lui ont permis de lancer son produit et de le breveter. Il faut maintenant passer à la vitesse supérieure en levant des fonds
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Sénat, déchets, outre-mer, Mayotte

Le Sénat étudie la gestion des déchets dans les territoires ultramarins: “Comment éviter le...

139520
La Délégation sénatoriale aux outre-mer va consacrer son prochain rapport d’information à la gestion des déchets dans les territoires ultramarins. En partant d'une "situation préoccupante", il faut arriver à un objectif "zéro déchets". Un déplacement des sénateurs est prévu en juin à Mayotte
Législatives, LREM, Ensemble!, Mayotte

Législatives – Boinamani Madi Mari investi par le parti de la majorité présidentielle dans...

139520
Deux nouveaux candidats sont investis en outre-mer par "Ensemble ! - Majorité présidentielle", l'émanation de LREM en associations avec les autres partis au pouvoir. Nous en sommes à la 3ème vague ultramarine d'investiture de candidats...
Fort-de-France, RUP, Mayotte

L’appel de Fort-de-France pour une politique collant aux réalités des territoires ultramarins

139520
Au lendemain de la présidentielle, alors que l'Europe est sous les feux de l'actualité internationale, les représentants des 6 RUP français ont alerté sur l'urgence de modifier les politiques Outre-mer des Etats.
Chirongui, Mayotte

Bihaki Daouda, nouveau maire de Chirongui

139520
Le conseil municipal a élu un successeur à l'éphémère et condamné Andhanouni Saïd qui aura dirigé la commune pendant moins de deux ans. Bihaki Daouda devra mener les nombreux projets de la commune, qui ont été poursuivis pendant l'interim

« Gi la wa Maore », lancement de la campagne pour les législatives chez...

139520
Les élections législatives se déroulant les 12 et 19 juin prochains, Les Républicains ont présenté leurs candidats, leurs suppléants dans les deux circonscriptions de l’île ainsi que le projet politique porté à l’échelle locale.  La conférence de presse s’est tenue ce jeudi au restaurant le 5/5.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com