27.9 C
Dzaoudzi
lundi 8 août 2022
AccueilorangeLa rue est-elle une fatalité pour les Outre-mer ?, s’interroge Mikidache Houmadi,...

La rue est-elle une fatalité pour les Outre-mer ?, s’interroge Mikidache Houmadi, pt Interco'OM

Mikidache Houmadi
Mikidache Houmadi

Le nouveau président Mahorais de Interco’Outre-mer souligne dans un “Communiqué Interco Outre-mer” , le terreau propice aux revendications que sont les outre-mer, « la Guyane connaissait la même situation il y a un an. Les territoires de Guadeloupe, Martinique et de La Réunion n’ont pas été préservés non plus en 2009… »

« Interco Outre-mer a alerté à maintes reprises le Gouvernement et exprimé ses inquiétudes et le désarroi des territoires d’outre-mer sur diverses problématiques. Mon prédécesseur Eugène Larcher, et les autres avant lui, estiment depuis toujours que les spécificités de nos territoires méritent une attention particulière et que l’insularité nécessite des mesures concrètes et rapides sous peine d’explosion sociale ». C’est ainsi que le mouvement à Mayotte résulte de « l’inaction qui n’a que trop longtemps perduré ».

En cause notamment, le chômage, qui « touche fortement l’ensemble de nos territoires et la formation de nos jeunes ultramarins est inadaptée, l’insécurité et les violences sociales sont prégnantes en Guyane et à Mayotte du fait d’une immigration non contrôlée. »

Pas de pansement, de l’action

Il évoque aussi « des infrastructures désuètes ou pas assez nombreuses, des territoires auxquels on applique des normes nationales et européennes inadaptées au positionnement géographique et à l’ultra-périphéricité ».

La rue est-elle inéluctable alors : « La question qui se pose désormais est de savoir si nos populations ultramarines sont obligées de descendre dans la rue pour faire entendre leur voix ? Y-a-t-il un espoir pour que des décisions franches et concrètes soient prises en compte afin d’améliorer les conditions de vie de nos concitoyens ?
D’abondants constats et études ont été sont réalisés et ce depuis de nombreuses années. La concertation a elle aussi eu lieu, comme les Assises des Outre-mer.

« Arrêtons le pansement pour l’apaisement et agissons avec ambition pour un avenir durable. C’est le devenir de nos territoires qui est en jeu et le bien-être de nos concitoyens ultramarins. Interco’outre-mer prendra toute sa place dans le débat et est disposée à participer à tout groupe de travail ou commission pour rechercher des solutions pérennes de développement de nos territoires. »

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Amélioration des capacités de production de l’usine de dessalement : les...

139533
Dans le cadre de la remise à niveau de l’usine de dessalement de Petite-Terre, la préfecture a fait savoir que l’Etat a conventionné la SMAE pour la prise en charge financière des travaux pour 4,1 millions d’euros. Les travaux, livrés fin 2023, permettront d’atteindre une capacité de production journalière de 4 700 m3.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139533
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139533
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139533
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139533
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.

Les députés de l’île en première ligne pour défendre Mayotte et les outre-mer

139533
Estelle Youssouffa et Mansour Kamardine semblent ne pas avoir démérité depuis ce début de semaine dans l’hémicycle. Si la première a été élue en début de semaine vice-présidente de la délégation aux outre-mer de l’Assemblée nationale, le second a eu un amendement voté en son nom prévoyant une enveloppe de 15 millions d’euros pour « renforcer les aides alimentaires en Outre-mer ».
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com