Les organisateurs de la manifestation dénoncent un devoir de réserve "à géométrie variable"

0
105

Banderole Etat déçoitL’intersyndicale et le collectif que se félicitent de la “très grande réussite” de la manifestation de mercredi 7 mars, revendiquent l’égalité des droits et “demandent l’ouverture des négociations avec le gouvernement afin d’obtenir un plan de rattrapage dans plusieurs domaines : justice, sécurité, éducation, santé, logement, transport, protection sociale, travail, sport, culture … Les annonces de la Ministres des Outre-mer demeurent insatisfaisantes tant les problématiques dans le département sont multiples et diverses. La détermination de la population mahoraise ne faiblit pas.”

Ils reprochent au gouvernement de différer l’arrivée d’un ministre après la législative partielle sous prétexte d’un devoir de réserve “à géométrie variable”, arguant que “le Ministre chargé des relations avec le Parlement avait effectué un séjour de 3 jours en Guyane il y a quelques jours !”

Christophe Castaner qui est le président du parti présidentiel La République En Marche (LREM) est également secrétaire d’Etat Chargé des Relations avec le Parlement. IL s’était rendu en Guyane le 23 février pour soutenir Lénaïck Adam, candidat LREM,en pleine période de réserve puisqu’en Guyane les élections se tiennent les 4 et 11 mars.

Les organisateurs de la mobilisation informe que “par conséquent, la pression doit être amplifiée et les barrages seront amplifiés sur, au minimum, 4 sites. L’intersyndicale et le collectif présenteront très prochainement leur « table revendicative » lors d’une conférence de presse.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here