Le député Kamardine s'appuie sur la forte mobilisation pour émettre ses souhaits sécuritaires

0
70
Mansour Kamardine parmi les manifestants ce mardi
Mansour Kamardine parmi les manifestants ce mardi

Le député Mansour Kamardine a rejoint la manifestation ce mardi matin, au moment où elle était retenue par les forces de l’ordre en raison du blocage du rond-point SFR. Une action contre les manifestants qu’il condamne, “alors que tous ici (citoyens, syndicats, élus) réclament un renforcement des effectifs des forces de l’ordre et des magistrats pour lutter contre les vols, les violences, l’occupation illicite des terrains, l’immigration clandestine.”

S’appuyant sur cet acquis de forte mobilisation et sans débordement, le député demande “un renforcement immédiat des effectifs des forces de l’ordre et qu’elles soient dotées d’un matériel renouvelé et adapté au terrain, la création d’une compagnie départementale d’intervention (CDI), la création de 2 commissariats (1 sur Petite Terre, 1 sur Grande Terre), la dotation de moyens maritimes adéquats pour stopper la vague migratoire, le pré-positionnement d’unités de la police aux frontières (PAF) au Nord et au Sud de l’île, le placement de l’ensemble du département en zone de sécurité prioritaire (ZSP), le renforcement des équipes d’encadrement et de surveillance dans les établissements scolaires du département et la sécurisation des abords et des accès aux écoles.”

Mansour Kamardine rappelle que “le laissez aller en matière de sécurité paralyse le développement économique et social du 101eme département français et crée des tensions dont l’issue pourrait être dramatique. Le sens des responsabilités doit conduire l’Etat à une action forte en matière de sécurité, condition incontournable à la mise en place de politiques de rattrapage et de développement efficaces dans le département le plus pauvre de France.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here