Un policier blessé à Passamainty vendredi

0
138
Un pare-brise éclaté sur un véhicule de police (Image d'Archives)
Un pare-brise éclaté sur un véhicule de police (Image d’Archives)

Vendredi soir, alors qu’une centaine de manifestants se tenaient devant le commissariat, les policiers ont dû partir en trombe en raison de violences signalées à Passamainty. Un jeune venait d’être blessé par arme blanche.

L’intervention a permis l’arrestation de l’auteur présumé du coup de lame. Mais en repartant, les fonctionnaires ont été victimes de jets de pierre. Un pavé a traversé la vitre arrière d’une voiture de police, projetant des éclats de verre dans l’œil d’un des agents. Transporté aux urgences, son œil a pu être nettoyé et il “va très bien” selon ses collègues. L’auteur du jet de pierre aurait été identifié mais pas encore interpellé.
Cet événement ravive la demande des policiers de bénéficier de véhicules protégés par des grilles anti projectile.

Le Syndicat Alliance-CFE-CGC rappelle ses exigences de “véhicules anti-caillassage, création d’un groupe BAC supplémentaire, d’une brigade des stupéfiants et de renforts d’OPJ (officiers de police judiciaire) pour instruire les affaires en cours”, la police “croulant sous les dossiers au quotidien” selon le syndicat.
“C’est le policier désœuvré sur le terrain qui assume ce mépris” dénonce encore Alliance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here