28.9 C
Dzaoudzi
jeudi 6 octobre 2022
AccueilEconomieContrôle technique : on serre les boulons en 2018

Contrôle technique : on serre les boulons en 2018

Document contrôle techniqueSi la liste des défauts à corriger concernant votre véhicule s’est allongée lors du dernier contrôle technique, méfiance, ils pourraient ne pas passer le prochain. Même à Mayotte où l’on évoque certains contrôles qui arrondissent les angles, il va falloir s’adapter : les futurs contrôleurs devront désormais détenir un niveau de Bac Professionnel en mécanique automobile, alors qu’un diplôme de niveau CAP ou BEP est actuellement suffisant.

On ne parlera plus de « défauts » d’ailleurs, mais de « défaillances », avec un niveau plus exigeant puisque leur nombre s’accroit de 410 à 610. Et alors que la classification était binaire avec des défauts soit mineurs soit majeurs, une troisième catégorie, la défaillance critique, fait son apparition, pour les véhicules « dont l’état présente un danger immédiat pour la sécurité routière ou l’environnement ».

Comme avant, les défaillances mineures ne donnent pas lieu à une contre-visite, le véhicule peut continuer à rouler. Et celles qui sont considérées comme majeures impliquent une réparation dans les deux mois, avant de passer une contre-visite.

Nouveauté donc, les défaillances critiques comme les disques de frein cassés, une mauvaise fixation des roues, impliquent l’immobilisation du véhicule le soir même de la visite à minuit. Ce qui, vu la gravité des pannes, semble logique. La contre-visite doit s’effectuer dans les deux mois.

Des visites 15% plus chèresGaragiste Sada

Nous avons interrogé Alain Aznar, propriétaires des 3 centres de contrôle technique à Mayotte, Autovision, Dekra et Autosécurité, sur les adaptations nécessaires. « Nos machines vont évoluer en se dotant de logiciels plus pointus. Mais je veux mettre en garde sur les marges de manœuvre réduites qu’auront les automobilistes. Je leur conseille de reprendre les PV que nous avons émis deux avant l’échéance de leur prochain contrôle technique, et de faire réparer les points qui étaient à corriger. Ils risquent de ne plus passer avec les nouvelles règles, or les délais de commande des pièces sont très longs à Mayotte. »

Alors que les prix des contrôles techniques étaient sur les trois centres à 85 euros, et les contre-visite à 20 euros, ils pourraient grimper comme ce sera le cas sur l’ensemble du pays : « Avec plus de 600 points à vérifier, la durée du contrôle sera plus longue, environ 45 minutes, et les charges salariales vont augmenter avec le niveau de qualification des contrôleur ». Une augmentation qui va avoisiner les 15% selon lui.

Il est aussi toujours possible d’avancer la date de son contrôle technique avant le mois de mai et de bénéficier ainsi de deux ans de rab…

Anne Perzo-Lafond
Lejournaldemayotte.com

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Transport scolaire : « Les conducteurs travaillent dans un champ de mines, mais...

139522
Alors qu’un droit de retrait est à nouveau exercé par certains chauffeurs du Nord de l’île, ce mercredi, les représentants de la préfecture, du Conseil départemental, des forces de l’ordre, des transporteurs et des chauffeurs se sont réunis afin de faire le point sur les avancées réalisées.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139522
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com