27.9 C
Dzaoudzi
jeudi 18 août 2022
AccueilorangeParaplégique à la suite d’une agression : le Collectif des citoyens de...

Paraplégique à la suite d’une agression : le Collectif des citoyens de Mayotte propose des solutions en urgence

Le Collectif à la rencontre de Jocelyne Forain
Le Collectif à la rencontre de Jocelyne Forain

« Il est paraplégique, annonce Jocelyne Forain, la belle-mère de Ben Nazek, les 4ème et 5ème vertèbres sont fracturées, et avec une compression de la moelle épinière, il n’a plus de sensation dans le bas du corps et sur son côté gauche ». C’est le Collectif des Citoyens de Mayotte qui a souhaité cette rencontre, et qui a contacté les médias.

Le jeune Ben Nazek avait emprunté un scooter à des copains, et s’est fait agresser mardi 23 janvier entre 18 et 19h par une bande de jeunes. « Il l’ont fait tomber de scooter et lui ont arraché son casque avant de le passer à tabac. Avec notamment des coups de pieds sur l’ensemble du corps, le laissant inanimé », nous expliquait dimanche la gendarmerie. Qu’il soit originaire d’Iloni et que ses bourreaux soient de Hajangua n’a pas vraiment d’importance, un règlement de compte entre village ayant l’air de minimiser la barbarie des actes. Il aurait également reçu un coup de chombo au visage. Il est actuellement en soin à La Réunion où son papa l’a rejoint.

Il effectuait une formation en alternance dans un restaurant de la zone Nel où travaille sa belle-mère, mais sa vie aura basculé à 16 ans et demi. Son copain qui était avec lui sur le scooter aura eu plus de chance, en plongeant dans une voiture de passage. Interrogé, il a pu livrer des noms aux gendarmes.

Menace d’exclusion de la communauté villageoise

Le Collectif implique les familles et l'Etat
Le Collectif implique les familles et l’Etat

Des violences, il y en a eu d’autres puisqu’un jeune de Tsoundzou a été évassané le même jour, après avoir été agressé entre Dembéni et Tsararano. Puis samedi, c’est une commerçante de Labattoir qui a été agressée, vraisemblablement pour dérober sa caisse, à coups de couteau qui l’ont atteinte notamment à l’œil, « elle risque de le perdre » nous indique le procureur Camille Miansoni qui précise qu’elle va désormais pouvoir être entendue.

Des violences proches de la barbarie que dénonce une nouvelle fois le Collectif des citoyens de Mayotte. Qui propose deux pistes de solutions. La première s’adresse aux familles et a des allures de poupée russe. « Nous demandons que lorsque leur jeune quitte la maison, pour se rendre dans leur établissement scolaire ou ailleurs, les parents contrôlent le sac de leur enfant. Si la communauté villageoise s’aperçoit de manquements ou d’incidents, elle devra lui faire observer, mais s’il y a récidive, la famille sera exclue de cette communauté. Et les maires doivent veiller au bon fonctionnement du système », indique Silahi Foumo, membre actif du Collectif. Un dispositif qui va être effectif à Kahani, « et qui doit se généraliser sur l’ensemble de l’île ».

Accompagnement des victimes et leurs familles

L’autre volet s’adresse à l’Etat, des propositions déjà émises il y a un an : « Nous demandons que le préfet prenne un décret de mise en place d’un Comité départemental de suivi de violences d’actes terroristes. Les victimes et leurs familles doivent être psychologiquement accompagnées. Le papa du jeune Ben Nazek a dû débourser 370 euros pour se rendre à La Réunion et n’a pas de congé pour cela, et pareil pour sa belle-mère ».

La différence avec l’année dernière, c’est que Collectif des citoyens vigilants et révoltés de Mayotte (Civirevos) n’est plus tout seul à le demander, neuf associations* les ont rejoints. Ils parlent d’attentat, de plan concerté pour déstabiliser Mayotte, « quand nous inculquons à nos enfants le respect de l’autorité, et qu’on entend dans les villages que d’autres invitent les leurs à la bafouer. Que parmi les coupeurs de route, certains se vengent parce qu’on les a expulsé de nos terrains, comment vous appelez ça ?! En silence, pousse une guerre communautaire. Nous visons les anjouanais, il faut briser les tabous. Nos élus ont définitivement baissé les bras. S’ils veulent venir d’Anjouan, qu’ils s’intègrent ! »

Tout en dénonçant un « massacre », le Collectif appelle chacun à ne pas se venger, « c’est pour l’éviter qu’il faut proposer des solutions et qu’elles soient mises en place au plus vite. » Ils sont ensuite parti ce mardi matin pour obtenir l’adhésion du Grand Cadi à leurs propositions, et sa médiation sur les litiges d’occupations illégales.

Anne Perzo-Lafond
Lejournaldemayotte.com

* Comité de défense des intérêts de Mayotte, les Assoiffés de Mayotte, la Confédératio syndicale des familles de Mayotte, les Femmes leader, le collectif « Non Kari Vendze », l’association des usagers de la route, les Mamans vigilantes, l’association des consommateurs, le collectif de résistance mahorais (Ré-Ma)

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

L’association des maires condamne l’incendie de l’intercommunalité de Petite-Terre

139520
Le maire de Pamandzi, également Président de l’Association des Maires de Mayotte, a fait savoir qu'il "condamne avec gravité l’incendie volontaire survenu dans les...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Impunité chez les délinquants ? Un mercredi de violences à Kaweni

139520
A quelques jours de la rentrée scolaire et de la visite prochaine du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer ainsi que du ministre délégué aux Outre-mer, la tension est montée d’un cran ce mercredi à Kaweni. Des violences ont éclaté à la suite de contrôles de la Police aux Frontières obligeant les riverains à se calfeutrer chez eux et la circulation à s’arrêter.
Législatives, Mayotte

Accorder le droit de vote aux étrangers, un sujet politique récurrent toujours aussi épineux

139520
Début août, « à titre personnel », le député Renaissance (ex-LREM) Sacha Houlié a déposé une proposition de loi afin « d'accorder le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales » à tous les étrangers. Un sujet difficilement éludable pour le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer Gérald Darmanin à quelques jours de sa venue à Mayotte.

Commission permanente du CD : l’ensemble des rapports étudiés adoptés

139520
Vendredi dernier, la salle de cinéma Alpa-Joe a accueilli la Commission permanente du Conseil départemental. Pas moins de 36 rapports ordinaires et 13 rapports complémentaires étaient à l’ordre du jour. Tous ont été adoptés qu’il s’agisse de la réduction du taux de taxation sur les produits pétroliers ou encore le maintien du dispositif temporaire d’emplois exceptionnels pour l’accompagnement des transports scolaires.

Vidéo de simulation du projet de piste longue : le virtuel en attendant le...

139520
L’intégration paysagère de la piste longue de l’aéroport de Mayotte a récemment fait l’objet d’une vidéo de simulation dans laquelle le spectateur peut découvrir l’infrastructure finale vue depuis plusieurs sites du lagon et de Petite-Terre. L’occasion de revenir sur l’avancement du projet avec Christophe Masson, délégué à la piste longue de l’aéroport de Mayotte, dans la perspective des visites ministérielles prévues ce mois-ci.

Les élections départementales de Sada se tiendront les 25 septembre et 2 octobre prochains

139520
A la suite de l'annulation des élections départementales du binôme Kamardine/Ibrahim à Sada entérinée par la décision du Conseil d'Etat le 19 juillet dernier, la préfecture communique sur les nouvelles dates. Les élections départementales partielles...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com