30.9 C
Dzaoudzi
vendredi 20 mai 2022
AccueiljusticeDeux grévistes de MayCo échappent de peu à la prison

Deux grévistes de MayCo échappent de peu à la prison

Me Ibrahim et Salim Nahouda
Me Ibrahim et Salim Nahouda

Ils sont passés par une belle porte, mais au moins, pas celle du pénitentier. Deux grévistes de la société MayCo étaient poursuivis ce mercredi en comparution immédiate pour des violences sur trois gendarmes, mardi matin.
L’un d’eux affirmait avoir été mordu, l’autre frappé. Le prévenu accusé d’avoir mordu un gendarme était aussi poursuivi pour avoir refusé un prélèvement sanguin en vue d’établir s’il était porteur d’un virus ou non. Son refus a obligé le militaire à prendre un traitement préventif. Une Trithérapie a même été proposée.
Pour ces faits le chef de ligne et le manutentionnaire sont arrivés menottes aux poignets, mais devant un comité de soutien massif. Pas moins de 45 autres grévistes étaient dans la salle. Le secrétaire de la CGTMa Salim Nahouda était venu aussi.
Les faits étaient partiellement reconnus. Le chef de ligne admettant avoir “poussé un gendarme” mais niant tout coup de poing. Le second admettant une morsure, mais pas deux.
Tout est parti d’une intervention d’un huissier de justice mandaté par la direction de Mayco. Les salariés grévistes venaient alors de souder une des portes de l’entreprise, en condamnant l’accès. L’huissier devait donc, une fois de plus, constater l’entrave. Pris à partie par un groupe de grévistes, le juriste s’est vu dérober une partie des documents qu’ils portait sous le bras, et la scène a nécessité l’intervention des gendarmes. C’est là que les deux prévenus ont été interpellés. Le premier pour son attitude présumée face à l’huissier, le second pour avoir tenté de libérer son collège de l’emprise des militaires.
Une vidéo de la scène a d’ailleurs été présentée à l’audience. Mais celle-ci a fait l’objet d’interprétations diverses des parties. Pour le parquet, la défense avec cette vidéo “s’est tiré une balle dans le pied, on voit le prévenu prendre le bras du gendarme et le mordre. Celui avec le tee-shirt rose, on le voit aller au contact.” Forte de ces éléments, la substitut Emilie Guegan requiert des peines extrêmement lourdes, réclament respectivement quatre mois et six mois de prison pour les deux prévenus, avec mandat de dépôt.
Pour la défense incarnée par Me Ibrahim, la vidéo montre tout le contraire. “On y voir mon client pris à la gorge et saignant de la bouche, on voit aussi qu’il mord une seule fois pour se dégager.” Il demandait enfin la “clémence” du tribunal face aux réquisitions de la procureure.
Soihili Madaïn se dit "satisfait" du jugement
Soilihi Madaïn se dit “satisfait” du jugement

Après en avoir délibéré, les trois magistrats du siège sont parvenus à un compromis. Les deux grévistes écopent de huit mois de prison, mais avec sursis simple. “Vous mériteriez huit mois, mais on vous laisse une chance” a précisé le président Sabatier.
 
“Ca arrange un peu tout le monde, soupire le conseil des deux prévenus. Pour consoler le parquet, il remonte la peine à huit mois, mais avec du sursis simple, on a intérêt à accepter” analyse-t-il, excluant “à chaud” de faire appel.
Même constat du côté de Soilihi Midaïn, le délégué CGTMa de la boîte. “Vu comme c’était parti, ça concernait des accusations de violences sur des gendarmes, et sachant que la justice veut parfois faire des exemples, je suis très satisfait de la décision. J’ai eu peur que mes collègues soient transférés à Majicavo.”
Satisfait certes, mais le délégué syndical tient aussi à ce qu’une telle mésaventure ne se reproduise pas. “On va continuer le mouvement, mais il faut qu’on arrive à canaliser nos colères, car la liberté s’arrête là où commence celle des autres.”
Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Olive crowd, Swansea, Mayotte, nappy

Une chercheuse mahoraise lance Nyfasi, le peigne qui apprivoise les cheveux...

139522
Elle se positionne sur un marché sans concurrence : le docteur Youmna Mouhamad lance un peigne pour que coiffure ne rime plus avec torture chez celles qui affichent avec coquetterie leurs cheveux afro. Chercheuse en Angleterre, elle y a bénéficié de gros coups de pouce qui lui ont permis de lancer son produit et de le breveter. Il faut maintenant passer à la vitesse supérieure en levant des fonds
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Sénat, déchets, outre-mer, Mayotte

Le Sénat étudie la gestion des déchets dans les territoires ultramarins: “Comment éviter le...

139522
La Délégation sénatoriale aux outre-mer va consacrer son prochain rapport d’information à la gestion des déchets dans les territoires ultramarins. En partant d'une "situation préoccupante", il faut arriver à un objectif "zéro déchets". Un déplacement des sénateurs est prévu en juin à Mayotte
Législatives, LREM, Ensemble!, Mayotte

Législatives – Boinamani Madi Mari investi par le parti de la majorité présidentielle dans...

139522
Deux nouveaux candidats sont investis en outre-mer par "Ensemble ! - Majorité présidentielle", l'émanation de LREM en associations avec les autres partis au pouvoir. Nous en sommes à la 3ème vague ultramarine d'investiture de candidats...
Fort-de-France, RUP, Mayotte

L’appel de Fort-de-France pour une politique collant aux réalités des territoires ultramarins

139522
Au lendemain de la présidentielle, alors que l'Europe est sous les feux de l'actualité internationale, les représentants des 6 RUP français ont alerté sur l'urgence de modifier les politiques Outre-mer des Etats.
Chirongui, Mayotte

Bihaki Daouda, nouveau maire de Chirongui

139522
Le conseil municipal a élu un successeur à l'éphémère et condamné Andhanouni Saïd qui aura dirigé la commune pendant moins de deux ans. Bihaki Daouda devra mener les nombreux projets de la commune, qui ont été poursuivis pendant l'interim

« Gi la wa Maore », lancement de la campagne pour les législatives chez...

139522
Les élections législatives se déroulant les 12 et 19 juin prochains, Les Républicains ont présenté leurs candidats, leurs suppléants dans les deux circonscriptions de l’île ainsi que le projet politique porté à l’échelle locale.  La conférence de presse s’est tenue ce jeudi au restaurant le 5/5.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com