“La police ne vous oublie pas”, des cambriolages vieux d’un an élucidés

0
63
Les faits ont eu lieu au commissariat de Mamoudzou
Le commissariat de Mamoudzou

“La police nationale ne vous oublie pas” écrit le commissariat dans un communiqué retraçant les affaires élucidées ces derniers jours.
Parmi elles, trois datent de 2016.

“Vol par effraction, le 04/01/2016

Après être rentré par effraction dans l’école Fleur d’Ylang à Tsoundzou 2, les individus forçaient un coffre et dérobaient des espèces, des chèques à l’ordre de l’école et la clé d’un autre coffre. Ils ouvraient ce second coffre et dérobaient de nombreux matériels pédagogiques. Les investigations permettaient d’effectuer un rapprochement, d’identifier et d’interpeller un mis en cause. Ce dernier ne reconnaissait pas les faits. Toutefois, il était trouvé porteur de produit stupéfiants. Une procédure incidente était diligentée à son encontre.

Vol par effraction, le 02/05/2016

Après avoir désactivé l’alarme de l’Agence Régionale de Santé de Tsoundzou, les individus forçaient une porte. Ils dérobaient une scie circulaire et un téléphone. Les investigations permettaient d’effectuer un rapprochement, d’identifier et d’interpeller un mis en cause. Entendu il reconnaissait les faits en minimisant sa participation.

Vol par effraction, le 13/11/2016

Les individus s’introduisaient dans une maison du secteur Convalescence et dérobaient du matériel multimédia. Les investigations permettaient d’effectuer un rapprochement, d’identifier et d’interpeller un mis en cause. Entendu, il reconnaissait les faits et désignait son co-auteur.”

Plus récemment, plusieurs vols avec violence ont eux aussi été résolus.

Vol aggravé, en réunion, sous la menace d’une arme, extorsion, le 05/12/2017

Alors que le plaignant circule, secteur Kawéni, à bord de son scooter, un groupe d’individus lui barre la route. L’un d’entre eux lui coupe les lanières de son sac à dos et le groupe prend la fuite. Le plaignant entreprend des recherches et un individu qui lui a barré la route sous la menace d’un couteau propose la restitution du sac contre la somme de 1000 euros.

Des recherches effectuées immédiatement par l’équipage de police intervenant restent infructueuses.

Le 06/12/2017, un témoin se manifeste et identifie formellement trois individus dont celui qui a barré la route et menace avec le couteau.

Diffusion immédiate aux effectifs du commissariat, le GSP procède à l’interpellation de trois des participants.

Les auteurs présumés ont été déférés au parquet en vue de poursuites.

Déféré aussi le voleur présumé d’un téléphone portable, identifié grace à un témoin.

Le 30/11/2017 la victime se trouvait dans un taxi dans les embouteillages à Kawéni. Elle se fait arracher son téléphone portable qu’elle tenait à la main. Cette dernière poursuit le voleur jusqu’à le perdre de vue.

Sur son chemin elle rencontre un témoin qui l’informe que son voleur repondrait au surnom de …

La victime depose plainte au commissariat et les investigations permettent au témoin de reconnaître formellement le voleur.

Ce dernier, interpellé dans une procédure distincte, est entendu pour ces faits qu’il reconnaît.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here