30.9 C
Dzaoudzi
mercredi 1 décembre 2021
AccueiljusticeLe procès pour outrages présumés sur Facebook renvoyé au 17 janvier

Le procès pour outrages présumés sur Facebook renvoyé au 17 janvier

Le substitut Rieu s'opposait au renvoi
Le substitut Rieu s’opposait au renvoi

Suite à la libération d’un suspect peu avant la fin de sa garde à vue en octobre, un torrent d’injures avait déferlé sur les réseaux sociaux à l’encontre de deux magistrates, dont la substitut du procureur de permanence à ce moment-là.
A la suite de ces commentaires, le parquet avait annoncé l’ouverture d’une enquête et la convocation de plusieurs internautes.
Ce mercredi, trois d’entre eux étaient convoqués pour répondre de certains propos considérés par le parquet comme relevant de l’outrage à magistrat, et du discrédit sur une décision judiciaire. Deux qualifications prévues par le code pénal, contrairement à l’injure qui relève du droit de la presse.
Les faits reprochés sont datés du 14 au 16 octobre.

Mansour Kamardine, avocat d’un des trois prévenus s’inquiète de la ” diligence avec laquelle l’enquête a été faite” et a réclamé un renvoi de l’affaire afin de bien préparer la défense de son client. Une requête sur laquelle il était rejoint par Me Charles Simon, conseil du deuxième prévenu. Ce dernier souligne aussi la délicatesse de faire juger un outrage à magistrat par les collègues des deux victimes et manifeste son souhait d’un dépaysement au sein d’une autre juridiction. Le troisième prévenu n’ayant pas d’avocat s’est joint à la demande pour en prendre un.

Le dossier sera-t-il jugé à Mayotte ?

“Je veux dire ma surprise, malgré les problèmes d’insécurité sur ce territoire, des dossiers trainent depuis 4 ans. Là ça a pris 1 mois, comment ne pas entendre ceux qui dénoncent une justice à deux vitesses ?

Le procureur a fait connaître son incompréhension. “Je ne comprends pas le délai qu’il leur a fallu” pour préparer leur défense. Il s’oppose au renvoi et justifie la célérité de l’action judiciaire.

“L’infraction visée est d’avoir jeté le discrédit sur la justice, ce qui pénalise toute la juridiction et porte préjudice à toutes les autres affaires. C’est donc dans l’intérêt de tous, et non une faveur pour les victimes.”

La nécessité de juger rapidement se justifie aussi par le délai de prescription limité à 3 mois pour ce type de délits.

Soucieux de garantir “les droits de la défense”, le tribunal a finalement renvoyé l’affaire au 17 janvier prochain. Un geste qui reste favorable au souhait du parquet de juger rapidement les trois prévenus. En effet, d’autres dossiers de droit commun nécessitant un renvoi ne seront que jugés fin avril.

La défense peut toutefois encore se tourner vers la cour de cassation pour obtenir le dépaysement du dossier.
D’ici là, d’autres internautes seront convoqués pour les mêmes faits, l’enquête sur les commentaires présumés illicites se poursuit pour plusieurs d’entre eux.
Y.D.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Sida, CHM, Mayotte

Journée mondiale de lutte contre le Sida : dépistage gratuit au CHM

0
Ça zouke au son des baffles disposées en face du CHM : vous êtes bien au centre de dépistage et d’information sur le Sida et les maladies sexuellement transmissible installé spécialement ce mercredi
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan