25.9 C
Dzaoudzi
mardi 24 mai 2022
AccueilEnvironnementBiodiversité : on commence à parler de la « Déclaration de Mayotte...

Biodiversité : on commence à parler de la « Déclaration de Mayotte »

Les intervenants du colloque
Les intervenants du colloque d’octobre 2017

Le grand rassemblement des Conseils de la Culture, de l’Education et de l’Environnement (CCEE) des DOM qui s’est tenu à Mayotte du 16 au 18 octobre dernier, n’aura peut-être pas été vain. Le thème choisi rassemblait tous les enjeux des territoires ultramarins, coincés entre développement et protection de l’environnement : « Biodiversité et développement maîtrisable : quelle place pour la préservation et la valorisation du patrimoine naturel de nos départements d’outre-mer dans les politiques de développement, d’aménagement, de recherche et d’éducation ? »

La tenue à Mayotte de ce genre de raout ultramarin après celui de l’ACCD’OM l’année dernière, prouvait selon le préfet Frédéric Veau, la place que tenait au sein des DOM le 5ème petit dernier.

Il ne pensait pas si bien dire, puisqu’à l’issue de la signature d’un document commun, on pourrait parler de « Déclaration de Mayotte ». A la suite de l’accord de Paris, ça en jette !

Mayotte comme électrochoc

Ça et là, des brûlis trouent le couvert forestier
Ça et là, des brûlis trouent le couvert forestier

Le site du journal France Antilles se fait en effet l’écho d’une prise de conscience d’un nécessaire statut juridique particulier pour les territoires ultramarins de la part des CCEE, « La Déclaration de Mayotte fera-t-elle date ? », interrogeait le média antillais.

La Déclaration de Mayotte du colloque inter CCEE 2017 signée le 18 octobre par les 5 présidents, porte « sur la biodiversité en règle générale en lien avec le thème du colloque », précise Abdoulkarim Youssouf, du CCEE Mayotte. Dommage qu’elle n’ait pas été transmise dans la foulée aux médias locaux. Et il aura fallu batailler pour l’obtenir.

Le péril de la biodiversité à Mayotte aura-t-il joué comme un électrochoc ? La croissance démographique soutenue doublée d’une forte pression migratoire, implique de satisfaire les besoins de la population en rattrapant le retard en infrastructures, et ceci, sur une territoire qui représente avec ses 374kms2 « moins que le 10ème d’un département hexagonal », comme le rappelait le préfet de Mayotte, et en tenant compte des contraintes de prévention des risques.

L’entrée en piste de la « mitigation »

Préserver la forêt pour protéger ses espèces (crédits photo: JDM, tous droits réservés)
Préserver la forêt pour protéger ses espèces (crédits photo: JDM, tous droits réservés)

Les autres départements ont fait valoir leurs propres contraintes, notamment le réchauffement climatique et la montée des eaux, « 3mm par an, 82 cm d’ici 2100 » aux Antilles, énonçait son représentant.

Des périls qui amènent les présidents des Conseils à demander l’attribution d’un « statut juridique particulier », celui de « territoire d’expérimentation ». Il permettrait de « mettre en place un plan d’éducation à l’environnement en concordance avec les aspirations de la population », et de « faire de nos territoires des modèles exemplaires de mitigation », c’est à dire d’adoucissement des impacts, dans ce cas, sur l’environnement.

Membre du conseil d’administration de l’Agence Française de la Biodiversité, la conseillère Bichara Bouhari Payet se réjouissait de cette prise de décision, mais n’en connaissait pas encore les tenants et les aboutissants. La Déclaration de Mayotte implique les Agences régionale de la biodiversité : « Elles constituent l’outil structurant de mise en œuvre de politiques volontaristes de préservation et de valorisation de la biodiversité. Il importe donc de faire en sorte que ces instances jouent pleinement leur rôle et intègrent des compétences locales ».

Une mention précise la mise en place de « moyens pérennes », répartis équitablement entre les territoires.

Les CCEE souhaitent y être force de proposition. Il faut espérer que celui de Mayotte, plutôt silencieux si on le compare à son homologue du CESEM, prenne toute la mesure des enjeux, et soit notamment moteur des actions à mettre en œuvre.

A.P-L.
Lejournaldemayotte.com

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Grand nettoyage à Bandrélé ce week-end

139525
Ali Moussa Ben convie l’ensemble de la population de la commune à une opération de nettoyage de tous les villages, ce samedi 28 mai. "Uharafu...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Yael Braun Pivet, Mayotte, OUtre-mer

Yaël Braun-Pivet, nouvelle ministre des outre-mer, avait pointé la responsabilité de l’Etat dans la...

139525
Au terme d'un suspens sans fin, le nouveau gouvernement choisi par la nouvelle première ministre a été constitué. Plusieurs ministres restent au gouvernement, et c'est Yaël Braun-Pivet qui est nommée à l'Outre-mer. Elle était venue en immersion dans les quartiers de cases en tôles sur les hauteurs de Doujani en 2018
Sénat, déchets, outre-mer, Mayotte

Le Sénat étudie la gestion des déchets dans les territoires ultramarins: “Comment éviter le...

139525
La Délégation sénatoriale aux outre-mer va consacrer son prochain rapport d’information à la gestion des déchets dans les territoires ultramarins. En partant d'une "situation préoccupante", il faut arriver à un objectif "zéro déchets". Un déplacement des sénateurs est prévu en juin à Mayotte
Législatives, LREM, Ensemble!, Mayotte

Législatives – Boinamani Madi Mari investi par le parti de la majorité présidentielle dans...

139525
Deux nouveaux candidats sont investis en outre-mer par "Ensemble ! - Majorité présidentielle", l'émanation de LREM en associations avec les autres partis au pouvoir. Nous en sommes à la 3ème vague ultramarine d'investiture de candidats...
Fort-de-France, RUP, Mayotte

L’appel de Fort-de-France pour une politique collant aux réalités des territoires ultramarins

139525
Au lendemain de la présidentielle, alors que l'Europe est sous les feux de l'actualité internationale, les représentants des 6 RUP français ont alerté sur l'urgence de modifier les politiques Outre-mer des Etats.
Chirongui, Mayotte

Bihaki Daouda, nouveau maire de Chirongui

139525
Le conseil municipal a élu un successeur à l'éphémère et condamné Andhanouni Saïd qui aura dirigé la commune pendant moins de deux ans. Bihaki Daouda devra mener les nombreux projets de la commune, qui ont été poursuivis pendant l'interim
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com