Trois conférences du GSM976 en métropole « pour faire connaître Mayotte autrement »

0
47
Alain Kamal Martial Henry : "Sortir de la situation d'urgence"
Alain Kamal Martial veut interroger sur l'histoire et les valeurs mahoraises
Alain Kamal Martial

Le GSM976 propose Trois conférence en métropole pour faire connaître Mayotte autrement : « La presse nationale parle de plus en plus de Mayotte. Toutefois, c’est durant les périodes de crise que des images de l’extrême sont diffusées à la télévision si ce ne sont pas quelques lignes des colonnes de la presse écrite dévoilent une violence qui dans la majeure partie des cas accusent les Mahorais de xénophobie. Il est également régulier de figer l’image de Mayotte à la délinquance juvénile qui touche les rues de la capitale. Au sommet des sujets préférés en métropole, quand il s’agit de Mayotte, il faut citer l’immigration clandestine. »

Le Grand Séminaire de Mayotte (GSM976) avait été organisé en 2016 à l’initiative d’Alain Kamal Martial, qui s’était entouré de chercheur ou de compétences mahoraises, pour proposer une entité de réflexion. Mayotte souvent secouée par des tensions, des pulsions, a besoin d’un recul sur les évènements, sur la population, son évolution.

Parler du projet politique des habitants

Avant tout, le GSM 976 s’était interrogé sur l’identité de la population de l’île, avec un thème, « Etre mahorais ? Identité, culture et patrimoine », qui mettait en évidence une Mayotte plurielle, et l’intervention du géographe Ahamadi Daroussi qui appelait les chercheurs au travail, « Je suis de Ouangani, et je ne sais pas qui sont mes ancêtres, à 45 ans ! ».

C’est cette pluralité et la richesse des hommes et femmes, « leur rêve et leur projet de société », qui façonnent l’île que le GSM 976 veut proposer en métropole, « Mayotte c’est surtout un peuple, une femme et un projet qui structure une communauté engagée depuis 1958 pour un idéal : La République. » Un peuple « qui souvent ne fut pas compris dans ses choix mais qui pourtant, a conscience de son dessein. Un peuple qui au fil des expériences a bien compris que sa volonté la plus chère se révèle un paradoxe aux yeux de son voisinage et du monde. » S’ils arrivent à faire passer ce message qui résonne comme un défi, l’image et la connaissance de l’île en métropole va faire un bond en avant.

Zaïdou Bamana et Alain Kamal Martial

Zaïdou Bamana : "Sortir des trappes à pauvreté"
Zaïdou Bamana

Cette volonté d’être et de rester français sera évoquée par un propos sur l’héritage de Zena M’déré et ses chatouilleuses exprimé dans le projet du Mouvement populaire de Mayotte depuis 1958.

Les membres du GSM976 qui iront porter ce discours sont Zaïdou Bamana, écrivain et journaliste mahorais, mais la plus souvent éditorialiste au sens où il propose des pistes de solutions dès qu’un phénomène de société vient agiter notre quotidien, et Alain Kamal Martial, écrivain qui aime à jongler avec les mots, et dramaturge. Comme Zaïdou Bamana, il est facilitateur de réflexion en proposant séminaires et débats sur les sujets qui agitent Mayotte.

Ils se rendront à Rennes, le 4 novembre (CAP Evens, Rue de Rennes, 35510, Cesson Sevigne, Contact : 0783454923) de 15h30 à 18h30, à Paris le 10 novembre (Salle Felix Eboue , Ministère des Outre-mer, Contact : 0639685730), et à Marseille le 11 novembre (à confirmer).

A.P-L.
Lejournaldemayotte.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here