Rythmes scolaires : quelle réponse apporter à la fermeture des écoles de Labattoir ?

0
219
La mairie de Dzaoudzi Labattoir
La mairie de Dzaoudzi Labattoir

Toutes les écoles de Labattoir sont bloquées depuis mercredi. Les enfants n’ont donc pas classe. Ce sont en grande majorité des mamans qui protestent contre les rythmes scolaires qu’elles jugent inefficaces pour leurs enfants. Une réunion s’est tenue mardi soir avec le maire,  mais sans résultats. Elles attendent d’être à nouveau reçues et ne veulent pas lâcher…

Que disent les textes sur le sujet ? Le décret relatif aux dérogations à l’organisation de la semaine scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires publiques a été publié le 28 juin 2017. Il répond à une promesse de campagne d’Emmanuel Macron, qui souhaitait accorder plus de liberté dans l’organisation des rythmes scolaires.

L’organisation de la semaine scolaire mise en place à partir des rythmes scolaires en 2013, consiste en 24 heures réparties sur neuf demi-journées, une journée scolaire d’au maximum cinq heures trente et une demi-journée ne pouvant pas dépasser trois heures trente, une pause méridienne d’au moins une heure trente.

L’adaptation peut être demandée par une proposition conjointe d’une commune ou d’un établissement public de coopération intercommunale et d’un ou plusieurs conseils d’école. Elle est accordée par le directeur académique des services de l’éducation nationale.

Concrètement, cette adaptation peut consister en la mise en place de la semaine de quatre jours. Toutefois, le retour à la semaine de quatre jours doit s’opérer en respectant la durée d’enseignement hebdomadaire de 24 heures et sans que la journée scolaire n’excède six heures d’enseignement. L’adaptation ne peut pas conduire à réduire ou à augmenter le nombre d’heures de l’année scolaire. Pour cela, un aménagement du calendrier scolaire est possible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here