6 ménages sur 10 recensés : face aux « rebelles », l’INSEE communique

1
130

INSEE Recensement 2017Sous le titre « Le recensement est en cours… Et vous, avez-vous participé ? », l’INSEE incite les récalcitrants à s’exécuter: Depuis le 5 septembre que l’enquête de recensement a commencé, seulement six ménages sur dix ont déjà répondu.

« L’Insee remercie tous les résidents de Mayotte qui ont participé. La fin de l’opération est prévue le 2 octobre. Il est important que chaque habitant de Mayotte se fasse recenser et que personne ne soit oublié. Toute personne habitant sur le territoire mahorais, quelle que soit sa nationalité, est recensée à son domicile. L’agent recenseur remplit avec les personnes recensées deux types de documents : une feuille de logement et un bulletin individuel par personne. Le questionnaire du recensement ne comporte aucune question d’argent ou sur la religion.

Conformément aux dispositions de la loi n°51-711 du 7 juin 1951 sur l’obligation, la coordination et le secret en matière de statistique, répondre au recensement est obligatoire. En contrepartie de cette obligation, les réponses sont confidentielles. L’Insee est le seul organisme habilité à exploiter les questionnaires, et cela de façon anonyme. Les agents recenseurs sont tenus au secret professionnel. Les noms et prénoms ne sont pas conservés dans les bases de données.

Le recensement est réalisé uniquement pour calculer des statistiques. Répondre au recensement n’a aucune incidence sur les démarches administratives que peuvent effectuer les personnes. Ainsi, aucune attestation de recensement n’est délivrée. Et aucune attestation ne peut être exigée dans le cadre de telles démarches.

Le recensement est important pour prévoir les besoins en logements et en équipements collectifs répondant aux besoins de la population : écoles, transports, hôpitaux, terrains de sport. Il détermine également le nombre d’habitants dont dépend le budget des communes.

Répondre au recensement est un devoir civique, utile à tous.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here