Les leviers européens pour le développement de l’agriculture

0
75
Elianement de la forêt
L’un des projets : la lutte contre l’enlianement de la forêt

Région Ultrapériphérique depuis 2014, Mayotte connaît sa première programmation des fonds européens structurels et d’investissement (FESI). Elle bénéficie de 60 millions d’euros de fonds européens via le FEADER (fonds européen agricole pour le développement rural), ainsi que de 20 millions d’euros via l’Etat, le Conseil départemental et d’autres financeurs publics.

Le FEADER est mis en œuvre par le programme de développement rural (PDR) de Mayotte. Ce programme accompagne les investissements des agriculteurs, des entreprises, des collectivités et des associations. Il fixe quatre grandes priorités déclinées en 12 mesures et 37 dispositifs d’aides pour Mayotte : Développer l’agriculture et la consommation en produits locaux, Améliorer les services en milieu rural, Préserver et valoriser les ressources et les milieux naturels, Renforcer l’innovation et développer les compétences.

12  millions d’euros sur des projets agricoles

Montants des engagements FEADER par mesure
Montants des engagements FEADER par mesure

Après la phase de lancement (2014/2015), l’équilibre au sein du PDR est désormais créé, selon le rapport annuel de mise en œuvre du PDR, “avec en 2016 : 178 dossiers complets déposés toutes modalités confondues, dont 78 validés par 10 comités
de programmation, grâce à une forte mobilisation des services de la DAAF de Mayotte et des partenaires de la programmation, qui participent à une qualité accrue des dossiers.”

Depuis 2014, 16 millions d’euros de dépenses publiques totales ont été engagées dont 12 millions d’euros de FEADER. Le graphique ci-contre fait état des montants FEADER engagés, par mesure. “Fin 2016, l’avancement des engagements est satisfaisant, cohérent avec la programmation croissante prévue pour le PDR”, dit le document, à l’image de ce qu’avait indiqué au JDM le SGAR Pierre Papadopoulos. Rappelons qu’il s’agit d’engagements, et non de réalisations.

Lutte contre la liane prédatrice

“L’instrumentation des outils OSIRIS, progressivement opérationnels, vont permettre aux paiements de suivre la même temporalité que les engagements et s’amplifier au fil de la programmation. Par ailleurs, les porteurs de projet qui répondent au fil de l’eau ou à des appels à projets spécifiques, sont désormais davantage accompagnés et renseignés grâce à des actions d’information et de coordination du Réseau Rural de Mayotte et à la mobilisation des acteurs du PDR.”

Un des projets soutenus porte sur la restauration, la préservation et le renforcement des écosystèmes liés à l’agriculture et à la foresterie relevant du patrimoine naturel. Une petite opération puisque le montant total est de 260.960 € financée à 100% sur fonds publics dont 75% de FEADER à hauteur de 195.720 €.

Suite à l’élaboration des plans d’aménagements des forêts domaniales et départementales par l’ONF, le Conseil départemental a lancé un projet de lutte contre l’enlianement par Merremia peltata et de réhabilitation de la dynamique forestière de la forêt départementale des Monts Benara – Bépilipili. L’objectif du projet est de mener, suite à un diagnostic de la situation initiale, des actions de lutte physique et de reboisement qui permettront le rétablissement à court terme de la dynamique végétale à même d’assurer le renouvellement et la pérennité des peuplements forestiers naturels affectés.

A.P-L.

Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here