30.9 C
Dzaoudzi
samedi 4 décembre 2021
AccueilEnvironnementPréserver les coraux ou se faire belle... Les deux, souhaite le Parc...

Préserver les coraux ou se faire belle… Les deux, souhaite le Parc Naturel Marin

Test du tabouret céramique pour confectionner le msindzano
Test du tabouret céramique pour confectionner le msindzano

Pour réussir votre msindzano, il vous faut un beau morceau de bois de santal, que vous allez frotter longuement sur un petit plateau de corail, appelé tabouret, humidifié. Mais le volume de corail prélevé, plus exactement le poritès, est conséquent, relève le Parc Naturel marin de Mayotte, qui s’est lancé en 2016 dans la recherche d’un matériau de substitution.

« Chaque femme achète au cours de sa vie entre 2 à 3 tabourets, il fallait trouver une alternative durable au corail », commente Cécile Perron, Directrice du PNM. Il s’agissait pour les membres du comité de gestion réunis ce jeudi matin, d’approuver la solution retenue, « celle d’un tabouret en céramique ».

Commande a donc été passée à une entreprise spécialisée dans la conception d’os en céramique pour des besoins médicaux en métropole. Le plateau ressemble à celui qui était fabriqué dans le corail, avec sa particularité abrasive pour retenir les particules de santal et ainsi orner le visage de ce masque blanc-cassé ou jaune dont se pare les Mahoraises.

Casser le prix pour ne pas casser les coraux

Cécile Perron
Cécile Perron incite à poursuivre dans cette voie

Ce sont elles d’ailleurs qui l’ont testé en métropole, avant de faire venir le prototype à Mayotte. Et d’en assurer une démonstration face à la presse. Avec moyennement de réussite, le bois ayant du mal à se fondre dans le décor de la céramique. Mais Zaliata Saindou, membre du conseil de gestion en sa qualité de présidente de l’association des pêcheuses au djarifa (voile), veut y croire : « Il faut faire comme pour le corail, et mouiller davantage le tabouret ».

Il faut aussi réduire de 200 fois le prix… « Le prototype a couté 7.000 euros, quand le prix des plateaux oscille en fonction de la taille, de 10 à 30 euros », explique Cécile Perron. Mais pour elle, le jeu en vaut la chandelle, « le poritès ne pousse que d’un centimètre par an, il est donc impossible de le cultiver. »

Si les coraux Mahorais ont présenté une « bonne résilience » au réchauffement constaté l’année dernière, « et notamment le poritès dont la résistance incite à la préservation », il ne faut pas tirer sur la corde.

Le Parc marin a proposé une solution, son job s’arrête quasiment là. La commercialisation est à trouver, sur un marché conséquent. A une seule condition, que les Mahoraises adhèrent et se voient belles en leur miroir…

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Nassuf Djaïlani, Mayotte

Quand la « morsure trop vive » de Nassuf Djaïlani enfante...

0
Le célèbre poète et romancier mahorais Nassuf Djaïlani était de passage sur son île natale récemment afin de présenter au public son nouveau roman : « Cette morsure trop vive ». Récit mettant en scène deux frères dans un Chiconi chimérique (« Chiconi-sur-Mer), ce roman mêlant des aspects à la fois sociologiques, psychologiques et historiques, est également une redoutable satire des injustices inhérentes au système post-colonial français à Mayotte
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.