23.9 C
Dzaoudzi
mercredi 5 octobre 2022
AccueilorangeÉclairage de Nassuf Djailani sur les tensions de l’archipel : « On...

Éclairage de Nassuf Djailani sur les tensions de l’archipel : « On a échoué à réfléchir »

Comorian vertigo roman Nassuf DjailaniNassuf Djailani évoque pour le JDM son premier roman, à paraître ces jours-ci aux éditions Komedit. « Comorian Vertigo », une somme de plusieurs récits de membres d’une même famille, séparés, « je voulais un roman éclaté, à l’image de l’archipel ». C’est une enfant qui commence le récit, Marie est https://www.youtube.com/watch?v=hRqo0Xm1zI4une voix qui s’affermit en grandissant. « Marie, c’est un prénom universel, pas seulement occidental, ici on dira Mariame ».

A travers son récit qui évolue de Grande Comore, à l’époque du coup d’état de Bob Denard, vers Mayotte, c’est la « déliquescence des familles », qui est révélée. Le décès d’un homme sur un chantier implique son mari, il va s’enfuir en l’embarquant avec lui.

S’il navigue entre roman et documentaire, c’est que Nassuf Djailani veut alerter le lecteur, et le répète, « dans cet archipel, tout concourt non pas à une émancipation de l’homme ou de la femme, mais à une déliquescence. Je ne préoccupe pas de l’appartenance politique de l’une ou l’autre île, mais je dresse le constat qu’au final, c’est la défaite de l’homme. »

« Qu’est ce qu’on fait de la République ? »

Mine de rien, tout le monde y passe, et notamment la justice, « les fuyards vers les autres îles ne sont jamais jugés, on ne juge pas les faits, mais par défaut », lance sa petite musique de rimes. Qui nous amène vers son recueil de poésie, « Hadith pour une République à naître ».

« ‘Hadith’, ce sont les paroles rapportées du prophète qui expliquent comment il se comportait dans la vie. Nous l’utilisons dans le sens de l’utilité d’un débat sur les sujets de société. Il signifie ‘parlons’ ! » Et le sujet, c’est la République. « Qu’est ce qu’on fait de ce rêve porté par nos aïeux ? Des deux bords des îles, nous avons échoué à réfléchir. On vocifère, on crie, c’est la force qui l’emporte. On assiste à une espèce d’’ensauvagement’ des esprits. »

Nassuf appelle à s’asseoir, « et à apprendre à s’écouter. Entre la naissance et la mort, quelle vie ? Au delà de l’archipel, c’est aussi valable pour ce Monde qui se déglingue ».

L’immaturité de la classe politique

Nassuf Djailani
Nassuf Djailani

La pression démographique n’aide pas souligne-t-il, « poussés par cette contrainte, les gens sont dans la réaction, et non dans la réflexion. Ils sont dans une attente déraisonnable par rapport à la France, il faut nous-même nous donner les moyens, mais il faut du courage. Et la France de son côté, doit apprendre à écouter. Les gens sont pris à la gorge, la fiscalité, la pression foncière, et les taxes d’habitation qui prouvent l’immaturité de la classe politique ».

Le dernier numéro de la revue Project’Iles est consacré à la littérature Mahoraise, « avec des articles d’analyse, des portraits ». On la trouve à la Maison des Livres, et à la Bouquinerie de Passamainty.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Le centre social de Bouéni entend participer à résorber l’illettrisme

139523
Alors que l’illettrisme affecte une personne sur deux à Mayotte, ce taux étant deux fois plus élevé dans les quartiers prioritaires, le centre social...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139523
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139523
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139523
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139523
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139523
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com