29.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
AccueilEducationLe lycée de Mamoudzou Nord est enfin ouvert

Le lycée de Mamoudzou Nord est enfin ouvert

L'architecture de l'établissement a été mûrement réfléchie
L’architecture de l’établissement a été mûrement réfléchie

8.000 m2 de terrain non bâti, 8.000 m2 de terrain bâti: bienvenue au lycée Mamoudzou Nord. Il s’agit bien évidemment d’une appellation provisoire en attendant que soit dévoilé le nom définitif de l’établissement. «J’aimerais qu’au plus vite tous nos établissements aient des noms», a affirmé le vice-recteur de Mayotte. «Le proviseur va lancer cela avec son équipe, dès le premier conseil d’administration. Ce sera un travail avec les élèves, les parents d’élèves et toute la communauté éducative». En attendant, le lycée est opérationnel… Enfin pas tout à fait.

«Actuellement, nous avons le minimum vital pour fonctionner: des enseignants, des élèves, des salles, des chaises et des tables», indique le proviseur François Cuilhé. «L’établissement s’est ouvert dans une forme d’urgence. Le chantier a été retardé avec toutes les grèves qu’il y a eu ces derniers mois. La commission de sécurité est passée vendredi. Lundi dernier, l’équipe de direction emménageait dans des bureaux vides. Mardi, une centaine d’enseignants est arrivée. Mercredi, nous avons accueilli 700 élèves de Seconde. Les élèves de Première et de Terminale sont arrivés vendredi dernier. On découvre l’espace avec les élèves. On va apprendre à y habiter, ensemble.»

La sécurité au cœur des préoccupations

Nathalie Costantini accompagnée du proviseur du lycée à la rencontre des élèves
Nathalie Costantini accompagnée du proviseur du lycée à la rencontre des élèves

Pour le moment, le Centre de documentation et d’information (CDI) n’a pas encore été livré. Il en va de même pour la cantine de l’établissement. «Le matériel pédagogique est commandé. Il est également prévu de déployer près de 900 postes informatiques. Ils sont bloqués pour le moment. Je demande à tous de la patience et de l’adaptation», glisse François Cuilhé. Malgré ces quelques soucis enregistrés, l’établissement offre un cadre de travail idéal. Le choix a été fait d’intégrer la culture mahoraise à l’architecture, grâce aux matériaux et aux couleurs utilisées. L’espace est aéré et couvert «pour que les élèves soient à l’abri durant la saison des pluies».

Le plan de la bâtisse est en étoile. «Un espace facile à surveiller, de sorte que 3 ou 4 personnes puissent balayer l’espace rapidement», explique le proviseur. «L’établissement dispose d’un hub destiné aux transports scolaires. Cet espace est entouré de grilles. Il est ouvert le matin pour les bus. On ferme tout dans la journée. On veut limiter les contacts avec l’extérieur. Les moyens humains sont également là pour sécuriser la zone».

Un lycée tourné vers sa région

Le lycée est polyvalent. Pour les Premières en section Littéraire, une option “cinéma audiovisuel” a été mise en place. En plus des filières générale, il y a également des filières d’enseignements technologiques, tertiaires et professionnels. Deux BTS sont proposés: assistant-manager et assistant de gestion PMI-PME. À terme, le lycée Mamoudzou Nord veut se tourner vers sa région et vers l’Europe en accueillant des élèves étrangers et en offrant la possibilité à d’autres d’étudier ailleurs.

Le CDI du nouveau lycée n'est pas encore réceptionné
Le CDI du nouveau lycée n’est pas encore réceptionné

Des partenariats ont déjà été pensés en ce sens. Dans le cadre de stages professionnels, une trentaine de jeunes vont être financés pour partir à La Réunion, à Madagascar ou encore à Maurice, dès cette année.

Des chiffres toujours plus importants

Au total, 1.553 élèves sont scolarisés pour le moment au sein de l’établissement. Ils seront environ 2.200 l’année prochaine, soit 13 classes de plus. Des élèves qui sont donc de plus en plus nombreux. Cette année, ils sont 97.000 à faire leur rentrée scolaire à Mayotte. C’est 10.000 de plus qu’il y a 4 ans. Malheureusement, d’autres chiffres sont également à souligner, comme le manque de professeurs titulaires à Mayotte. Pour la première fois, le solde de titulaires est négatif: il y a eu plus de départs que d’arrivées.

L'entrée du nouveau Lycée du nord de Mamoudzou
L’entrée du nouveau Lycée du nord de Mamoudzou

«Nous avons mis en place un programme qui nous a permis de récupérer 2.800 dossiers de contractuels qui souhaitent venir sur Mayotte et pour lesquels nous faisons une étude», indique Nathalie Costantini. «Nous allons augmenter le niveau de professionnalisation. L’année dernière, 79% des contractuels avaient un Bac+3. Nous voulons augmenter ce niveau. De plus, nous nous étions engagés sur la question de formation auprès des contractuels pour qu’ils puissent se préparer aux concours, et il y a eu de la réussite. Nous avons même eu 3 majors de concours à Mayotte».

Mais pendant ce temps, en marge de la rentrée, les enseignants eux se préparent à la grève. Un préavis a été déposé pour cette semaine. Les organisations syndicales ont été reçues par le vice-rectorat, indique celui-ci. Parmi les revendications: l’accélération de carrière et la réécriture des décrets de 2013, la mise en place d’une académie de plein exercice ou encore la prise en compte des problèmes d’hygiène et de sécurité. Concernant ce dernier point, le vice-recteur a signalé que le travail qui avait déjà été engagé l’année dernière se poursuit grâce notamment à un groupe de travail qui est en train de se mettre en place.

Abby Saïd Adinani
www.jdm2021.alter6.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

FEDER CTE, Europe, Mayotte,INTERREG V

INTERREG : l’impossible fonds européen à fort relent diplomatique

0
Aux difficultés que nous connaissions pour consommer les fonds européens, se sont rajoutées les complications diplomatiques régionales pour consommer efficacement les programmes transfrontaliers de l’INTERREG sur l’enveloppe 2016-2021. Avec comme conséquence, des dégagements d’office. Deux spécialistes européens de ce fonds étaient présents lors de ce comité de suivi, lui conférant un petit air d’examen de passage
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.