21.9 C
Dzaoudzi
mercredi 5 octobre 2022
AccueilorangeVanylle Emasse, Miss Mayotte 2017

Vanylle Emasse, Miss Mayotte 2017

Miss Mayotte 2017 Vanylle Emasse après son couronnement
Miss Mayotte 2017 Vanylle Emasse après son couronnement

«Elle a fait l’unanimité, ou presque, auprès des membres du jury». Elle, c’est Vanylle Emasse, Miss Mayotte 2017. La jeune étudiante en LEA (Langues étrangères appliquées) ambitionne de devenir journaliste. Elle a donc succédé ce vendredi soir à Naïma Madi Mahadali, Miss Mayotte 2016. Du côté des votes du public, «Vanylle s’est détachée des autres candidates, en Métropole. Elle était deuxième à Mayotte et à la Réunion», poursuit Frank Servel, délégué régional Miss France à Mayotte.

Le jury, composé de 15 personnes, dont une délégation de 4 Miss France arrivées il y a quelques jours sur le territoire, s’est basé sur ce qu’il a vu le soir de l’élection, mais également sur les entretiens qui avaient eu lieu un peu plus tôt, entre les candidates à l’élection et les Miss. Nasra Daïlane Soumaila Ahamada, candidate n°3 et grande favorite des réseaux sociaux, est arrivée en deuxième position. Elle a remporté également le titre de Miss Sympathie. Ce podium est complété par Rokhaya Ndiaye, la candidate n°4.

Cette année, Miss Mayotte sera la marraine du tri sélectif sur l’île. Une volonté de l’équipe organisatrice d’impulser un nouvel élan médiatique à cette institution présente sur le territoire depuis maintenant 17 ans. «Les réseaux sociaux aident beaucoup» indiquait le délégué régional en conférence de presse, il y a quelques jours. «Cette année, on a pu suivre sur les réseaux sociaux la préparation des candidates qui a duré 10 jours», complète Jane Jaquin, présentatrice de l’événement et membre de l’association organisatrice. «Pour la première fois, on a vu ce qu’était la préparation des candidates. Cela a donné envie à d’autres de se présenter l’année prochaine».

Une élection en pleine évolution

La candidate n°3 lors du tableau maillot de bain
La candidate n°3 lors du tableau maillot de bain

L’un des faits marquants de cette année était la présence de 4 Miss France. Malika Ménard (Miss France 2010), Flora Coquerel (Miss France 2013), Camille Cerf (Miss France 2015) et l’actuelle Miss France Alicia Aylies ont fait le déplacement. Cette dernière était la présidente du jury.

La soirée de l’élection a été marquée par le défilé haute couture offert par les 3 autres Miss. Le thème de la soirée: voyage vers l’Afrique. Les différents tableaux présentés par les candidates, les défilés ainsi que les prestations des différents artistes tournaient autour de cette thématique. La dernière prestation livrée par tous les artistes invités a d’ailleurs été saluée: une reprise de la célèbre chanson de M’Toro Chamou, Mwaylera.

Sans le Département

L’événement s’est déroulé dans la commune de Pamandzi, comme cela est le cas depuis maintenant plusieurs éditions. 800 personnes étaient attendues. «Il s’agit de 2 mois de mobilisation de tous les services, en collaboration avec la commune de Dzaoudzi-Labattoir, des organismes comme la Croix Rouge ou encore la gendarmerie nationale», indiquait Anli Bedja, directeur de la culture et de la communication de la commune.

Les candidates et les Miss France lors de leur conférence de presse à Pamandzi
Les candidates et les Miss France lors de leur conférence de presse à Pamandzi

Cette année, le Département n’a pas subventionné l’organisation de l’élection. Les organisateurs sont partis avec près de 50.000 euros de moins que les années précédentes… Le prix de la liberté après l’interventionnisme lourd et malvenu de certains élus départementaux, sur la robe ou les candidates, lors des précédentes éditions.

L’événement, lui, coûte entre 80.000 et 90.000 euros. «Ce fut un choix de ne pas travailler avec le Conseil Départemental. Il y avait des soucis internes», affirme officiellement Frank Servel. «Nous avons travaillé avec les partenaires privés».

En attendant Vanylle Emasse, Miss Mayotte 2017, sera présentée officiellement dans les prochains jours. Elle partira pour les États-Unis dans le cadre de la préparation des Miss avant la grande élection qui se déroulera le 16 décembre prochain à Châteauroux.

Abby Saïd Adinani
www.jdm2021.alter6.com

Défilé Uvaga, l'un des partenaires de Miss Mayotte
Défilé Uvaga, l’un des partenaires de Miss Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Le centre social de Bouéni entend participer à résorber l’illettrisme

139137
Alors que l’illettrisme affecte une personne sur deux à Mayotte, ce taux étant deux fois plus élevé dans les quartiers prioritaires, le centre social...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139137
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139137
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139137
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139137
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139137
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com