Installations photovoltaïques: 107 projets pour la Corse et l’Outre-mer, 6 lauréats à Mayotte

0
299
Panneaux solaires (Image: CorexSolar)
Panneaux solaires (Image: CorexSolar)
Panneaux solaires (Image: CorexSolar)

CorexSolar étend lentement mais sûrement sa présence dans l’énergie solaire à Mayotte. Un de ses projets fait partie des 107 lauréats de Corse et d’Outre-mer d’un appel d’offre du ministère de la Transition écologique. Elle va équiper l’aéroport de Pamandzi en panneaux photovoltaïques. La société va réaliser cette installation avec stockage de l’électricité qui va développer une capacité de production de 0,9MW.

Corexsolar est déjà bien connue à Mayotte. La société pilote la réalisation de la première centrale photovoltaïque constituée de 6.000 panneaux sur l’ancienne décharge de Dzoumogné, un site destiné à produire 9 mégawatts revendus à EDM. Les deux entités travaillent également avec le vice-rectorat sur un projet «Energies contrôlées» pour équiper de panneaux photovoltaïques les toitures des collèges et lycées du département, avec des batteries couplées pour une puissance de 11 mégawatts. L’installation deviendrait la 1ère centrale virtuelle solaire à l’horizon 2020-2021. Avec l’aéroport, c’est donc désormais sur un bâtiment emblématique du département que la société va poser ses panneaux photovoltaïques.

.
Bientôt des panneaux photovoltaïques pour l’aéroport de Mayotte

L’appel d’offre auquel l’entreprise a répondu a été lancé par Ségolène Royal en décembre 2016. L’objectif était de renforcer l’indépendance énergétique de la Corse et des 5 DOM, tout en assurant une transition vers une production électrique sans carbone, compatible avec les ambitions du Plan Climat. Et c’est donc son successeur, Nicolas Hulot, qui a dévoilé les projets retenus, vendredi dernier. Ils sont 107 au total, pour un volume de plus de 75 mégawatts (MW).

Un prix d’achat en baisse

Pour les installations photovoltaïques équipées de dispositifs de stockage (batteries), les 67 projets lauréats pourront bénéficier d’un tarif d’achat garanti de l’électricité produite à un prix moyen de 113,6€/MWh. Le ministère de la transition écologique estime ce prix «compétitif» par rapport aux coûts complets de production dans ces zones, même s’il est en baisse de près de 50% par rapport aux appels d’offre des années précédentes.

Outre le projet de CorexSolar, 5 autres dispositifs ont été retenus pour Mayotte. Ils ont été présentés par Albioma solaire. Quatre ont une petite puissance de 0,25kW et le dernier produira jusqu’à 1,5MW.
Albioma, présent dans le secteur de l’énergie solaire depuis 2006, dispose déjà d’un parc de 70 MW, réparti équitablement entre centrales au sol et installations sur toitures. 80% de son parc est localisé en Outre-mer (32 MW sur la zone Antilles-Guyane et 26 MW sur la zone Océan Indien).

Un approvisionnement continu et sécurisé

Des panneaux photovoltaïques sur le collège de Koungou
Des panneaux photovoltaïques sur le collège de Koungou

Les 42 autres lauréats de l’appel d’offre concernent des installations en autoconsommation. On y trouve des centres commerciaux, des industriels, une ferme marine et un centre Pierre et Vacances, qui pourront consommer eux-mêmes l’électricité d’origine renouvelable qu’ils produiront ou bien la vendre auprès de tiers. Mais aucun projet mahorais ne figure dans cette catégorie.

Pour Nicolas Hulot, «la désignation de nouveaux projets d’installations de production d’énergies renouvelables confirme le dynamisme de cette filière qui va prendre une part de plus en plus importante de notre production d’électricité au cours des années qui viennent. Le développement de ce type d’installations équipées de dispositifs de stockage offre un approvisionnement d’électricité régulier, continu et sécurisé au bénéfice des consommateurs».

Dans notre région, ce sont 30 projets réunionnais qui sont également sélectionnés dans les deux catégories. On y trouve des projets portés par EDF ou Urbasolar, tout comme des installations pour une station d’épuration, le siège de la communauté intercommunale du nord de La Réunion (Cinor), l’aéroport Roland-Garros ou encore le centre aquatique «Aquanor» de Saint-Denis.

PM
www.lejournaldemayotte.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here