25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 29 mai 2022
AccueilOcéan IndienL'Etat injecte 56 millions d'euros dans le CHU de La Réunion

L’Etat injecte 56 millions d’euros dans le CHU de La Réunion

Le CHU de La Réunion (Crédits photo: Felix Guyon/JIR)
Le CHU de La Réunion
(Crédits photo: Felix Guyon/JIR)

Un peu d’oxygène pour le Centre hospitalier universitaire de La Réunion. Les mauvais résultats financiers présentés mi-juillet avaient alerté sur le devenir du CHU. L’Etat a finalement décidé ce mercredi de voler au secours de l’établissement en injectant 56,5 millions d’euros jusqu’en 2021… La direction a dû pousser un ouf de soulagement.

L’Etat, par la voix de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, a annoncé qu’il intervenait financièrement dès cette année pour équilibrer les comptes. Cette aide financière se décompose en deux parties: une aide exceptionnelle destinée à favoriser le retour à l’équilibre de l’hôpital et une aide pérenne pour compenser les surcoûts supportés par le CHU, notamment vis-à-vis de ses missions d’appui à Mayotte, d’un montant de 6,5 millions d’euros annuels jusqu’en 2020.

Au total, le CHU bénéficie donc d’un coup de pouce de 14 millions d’euros dès cette année, dont 7,5 millions d’euros d’aide exceptionnelle.
L’an prochain, l’aide de l’Etat montera à 13 millions d’euros, puis à 12 millions d’euros en 2019 et à 11 millions d’euros en 2020. A partir de 2021, seule l’aide pérenne de 6,5 millions d’euros sera versée. L’Etat reconnaît donc ainsi que les sous-investissements dans le secteur de la santé à Mayotte doivent être compensés pour que La Réunion puisse prendre le relai… et faire contre mauvaise fortune bon cœur.

Une nécessaire gestion rigoureuse

Grâce au versement de ces aides, les suppressions de postes, un temps envisagées et provisoirement gelées, pourront être «purement et simplement abandonnées», indique la députée Huguette Bello, qui avait pris la tête du Collectif des députés de La Réunion relatif aux arbitrages ministériels en faveur du CHU… Une prise de position peut-être un peu rapide tant la politique d’embauches massives de la précédente direction a abouti à un suremploi qui plombe l’établissement.

CHU de La Réunion La crainte d'un plan social (Photo: JIR)
CHU de La Réunion: La crainte d’un plan social pourrait s’éloigner (Photo: JIR)

De son côté, la direction du CHU a qualifié cette aide de «très bonne nouvelle». Un plan de retour à l’équilibre sera présenté au Comité interministériel de performance et de modernisation (COPERMO) le 26 septembre.
Si la perfusion de l’Etat était nécessaire, elle ne sera pas suffisante sans une gestion rigoureuse des dépenses les prochaines années.

Développer les recettes

La direction annonce déjà que cette première enveloppe pourrait être abondée par une aide à l’investissement pour financer l’opération du bâtiment central de Saint-Pierre. «Cette reconnaissance par le niveau national de ses missions et surcoûts spécifiques devra être prolongée par l’effort de la communauté hospitalière: le CHU devra maîtriser ses charges d’exploitation et développer ses recettes», préviennent Jean-Paul Virapoullé, président du conseil de surveillance du CHU et Lionel Calenge, directeur général, dans un communiqué commun.

«La réussite du plan de retour à l’efficience sera exigeante, et nécessitera une solidarité interne entre les professionnels du CHU, l’évaluation de la performance de chaque secteur et l’équité de l’effort qui devra être porté par tous les membres de la communauté hospitalière».

Mi-juillet, le CHU de La Réunion avait rendu publics ses comptes 2016. Malgré leur certification par les commissaires aux comptes, les chiffres étaient sans appel : la situation financière s’était encore dégradée faisant apparaître un déficit de 35 millions d’euros, confirmant un rapport de l’IGAS (inspection générale des affaires sociales) qui avait mis en avant quelques mois plus tôt la mauvaise gestion de l’établissement.

PM, le JDM
Avec le JIR.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Colloque sur “La place de la coutume à Mayotte” au CUFR

139137
Le Centre Universitaire de Recherche et de Formation (CUFR) organise la restitution publique du projet de recherche intitulé "La place de la coutume à Mayotte" porté notamment par Aurélien Siri, directeur du CUFR et maître de conférences en Droit privé, qui se déroulera le mercredi 1er juin 2022 à l'amphithéâtre du CUFR de Dembéni
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Yael Braun Pivet, Mayotte, OUtre-mer

Yaël Braun-Pivet, nouvelle ministre des outre-mer, avait pointé la responsabilité de l’Etat dans la...

139137
Au terme d'un suspens sans fin, le nouveau gouvernement choisi par la nouvelle première ministre a été constitué. Plusieurs ministres restent au gouvernement, et c'est Yaël Braun-Pivet qui est nommée à l'Outre-mer. Elle était venue en immersion dans les quartiers de cases en tôles sur les hauteurs de Doujani en 2018
Sénat, déchets, outre-mer, Mayotte

Le Sénat étudie la gestion des déchets dans les territoires ultramarins: “Comment éviter le...

139137
La Délégation sénatoriale aux outre-mer va consacrer son prochain rapport d’information à la gestion des déchets dans les territoires ultramarins. En partant d'une "situation préoccupante", il faut arriver à un objectif "zéro déchets". Un déplacement des sénateurs est prévu en juin à Mayotte
Législatives, LREM, Ensemble!, Mayotte

Législatives – Boinamani Madi Mari investi par le parti de la majorité présidentielle dans...

139137
Deux nouveaux candidats sont investis en outre-mer par "Ensemble ! - Majorité présidentielle", l'émanation de LREM en associations avec les autres partis au pouvoir. Nous en sommes à la 3ème vague ultramarine d'investiture de candidats...
Fort-de-France, RUP, Mayotte

L’appel de Fort-de-France pour une politique collant aux réalités des territoires ultramarins

139137
Au lendemain de la présidentielle, alors que l'Europe est sous les feux de l'actualité internationale, les représentants des 6 RUP français ont alerté sur l'urgence de modifier les politiques Outre-mer des Etats.
Chirongui, Mayotte

Bihaki Daouda, nouveau maire de Chirongui

139137
Le conseil municipal a élu un successeur à l'éphémère et condamné Andhanouni Saïd qui aura dirigé la commune pendant moins de deux ans. Bihaki Daouda devra mener les nombreux projets de la commune, qui ont été poursuivis pendant l'interim
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com