24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 20 mai 2022
AccueilEducationLe Département envisage des bourses ciblées pour orienter les étudiants vers les...

Le Département envisage des bourses ciblées pour orienter les étudiants vers les filières porteuses

Les participants à la journée du Savoir attentifs durant la première conférence
Les participants à la journée du Savoir attentifs durant la première conférence

Ce mercredi 9 août, durant toute l’après-midi, la petite équipe organisatrice de la Journée du Savoir, composée principalement de jeunes étudiants originaires de Tsingoni, a fait preuve d’un professionnalisme maîtrisée de A à Z. Pour cette troisième édition, le public était encore une fois au rendez-vous. Cette journée qui s’impose petit à petit comme un événement phare a su rassembler des personnes de tout âge et de tout horizon afin de sensibiliser à la réussite des étudiants et aux enjeux concernant le développement économique de Mayotte.

Cette journée de rencontres était centrée autour de «la diffusion du savoir, ainsi que la promotion et de l’innovation à Mayotte» avec des discussions, débats et réflexions. Des étudiants sont venus partager leurs expériences personnelles et leurs objectifs en rentrant sur Mayotte, des primo-partants se sont confiés sur les doutes de la vie en métropole, des parents ont discuté sur l’impact d’un mauvais accompagnement familial des jeunes étudiants… Plus qu’une simple journée axée sur l’innovation et la recherche, il s’agissait là d’une véritable opération de sensibilisation envers la jeunesse mahoraise.

Après les intervenants, les participants lancent le débat
Après les intervenants, les participants lancent le débat

La journée a commencé par une conférence-débat sur le sujet de «l’adéquation entre le parcours scolaire et le monde économique à Mayotte». Animée par Nabilou Ali Bacar, le directeur du Conseil Économique, Social et Environnemental de Mayotte (CESEM), elle a fait apparaître deux manquements fondamentaux qui bloquent le développement de Mayotte : une réelle stratégie d’investissement dans les secteurs «porteurs d’avenir» et une réelle stratégie éducative «de ciblage des besoins en terme d’emploi».

Favoriser les filières d’excellence

Un membre de la DPSU a ensuite pris la parole. Il a expliqué que la priorisation des besoins en termes d’emploi était en cours, notamment à travers la nouvelle politique qu’adoptera le conseil départemental dans l’attribution des compléments de bourse.

En effet, la COBA (Commission d’Octroi des Bourses) travaille actuellement sur une révision de son règlement et de sa stratégie globale. Le budget annuel de l’instance «varie entre 12 et 14 millions d’euro» et ne baissera pas. Pour autant, compte tenu de la structure de la pyramide des âges à Mayotte, il est évident que le nombre de demandeurs devrait aller crescendo. Il faudra donc «financer mieux pour avoir de meilleurs résultats». Ainsi, certains étudiants se verront favoriser en fonction de leurs filières d’enseignement.

Des secteurs qui recrutent et des talents cachés

Un membre de la DPSU répond aux questions concernant la priorisation des bourses
Un membre de la DPSU répond aux questions concernant la priorisation des bourses

Dans cette politique de priorisation, trois groupes de filières ont été dégagés. À partir de la rentrée 2018, les étudiants en médecine (et filières assimilées), classes préparatoires et grandes écoles se verront aider davantage que les autres filières car ils appartiendront aux secteurs «qui forment les travailleurs dont le territoire a besoin. Il nous faut des cadres diplômés, innovants mais également des médecins, sages-femmes, infirmières… »

Le second groupe d’étudiants sera alors «celui des filières courtes de BTS et DUT, parce que nous savons que les étudiants mahorais y sont mieux encadrés et réussissent plus facilement». Le troisième groupe rassemblera ensuite les certaines filières des facultés.

Pour le développement de Mayotte

Après plusieurs questions ciblant le côté « injuste » de cette séparation, l’agent de la DPSU précisa « il ne s’agit pas d’abandonner certains étudiants. Ils toucheront tous les compléments de bourse. Il s’agit simplement de financer plus ou mieux certaines filières très couteuses pour que nos talents ne soient pas stoppés par des problèmes financiers».

Pousser les étudiants à se lancer dans les filières de haut niveau, encourager les jeunes entrepreneurs innovateurs, redonner confiance à la jeunesse porteuse d’idées neuves et modernes… cette journée s’est achevée sous le signe de l’espoir car «la jeunesse d’aujourd’hui fera le développement de demain», expliquait la mère d’un étudiant en médecine.

Ludivine Ali
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Olive crowd, Swansea, Mayotte, nappy

Une chercheuse mahoraise lance Nyfasi, le peigne qui apprivoise les cheveux...

139137
Elle se positionne sur un marché sans concurrence : le docteur Youmna Mouhamad lance un peigne pour que coiffure ne rime plus avec torture chez celles qui affichent avec coquetterie leurs cheveux afro. Chercheuse en Angleterre, elle y a bénéficié de gros coups de pouce qui lui ont permis de lancer son produit et de le breveter. Il faut maintenant passer à la vitesse supérieure en levant des fonds
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Sénat, déchets, outre-mer, Mayotte

Le Sénat étudie la gestion des déchets dans les territoires ultramarins: “Comment éviter le...

139137
La Délégation sénatoriale aux outre-mer va consacrer son prochain rapport d’information à la gestion des déchets dans les territoires ultramarins. En partant d'une "situation préoccupante", il faut arriver à un objectif "zéro déchets". Un déplacement des sénateurs est prévu en juin à Mayotte
Législatives, LREM, Ensemble!, Mayotte

Législatives – Boinamani Madi Mari investi par le parti de la majorité présidentielle dans...

139137
Deux nouveaux candidats sont investis en outre-mer par "Ensemble ! - Majorité présidentielle", l'émanation de LREM en associations avec les autres partis au pouvoir. Nous en sommes à la 3ème vague ultramarine d'investiture de candidats...
Fort-de-France, RUP, Mayotte

L’appel de Fort-de-France pour une politique collant aux réalités des territoires ultramarins

139137
Au lendemain de la présidentielle, alors que l'Europe est sous les feux de l'actualité internationale, les représentants des 6 RUP français ont alerté sur l'urgence de modifier les politiques Outre-mer des Etats.
Chirongui, Mayotte

Bihaki Daouda, nouveau maire de Chirongui

139137
Le conseil municipal a élu un successeur à l'éphémère et condamné Andhanouni Saïd qui aura dirigé la commune pendant moins de deux ans. Bihaki Daouda devra mener les nombreux projets de la commune, qui ont été poursuivis pendant l'interim

« Gi la wa Maore », lancement de la campagne pour les législatives chez...

139137
Les élections législatives se déroulant les 12 et 19 juin prochains, Les Républicains ont présenté leurs candidats, leurs suppléants dans les deux circonscriptions de l’île ainsi que le projet politique porté à l’échelle locale.  La conférence de presse s’est tenue ce jeudi au restaurant le 5/5.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com