Des automobilistes agressés cette nuit entre Vahibé et Combani

0
120
(Image d'archives)
(Image d’archives)

L’information a circulé rapidement, les sms avertissaient de coupeurs de route hier autour de 19h, sur l’itinéraire reliant Mamoudzou à Combani. Pégou, un automobiliste, était le premier à en faire les frais, et nous raconte le cauchemar que lui et sa femme ont vécu.

“Nous rentrions à Combani depuis Mamoudzou, vers 19h, lorsque, sur la ligne droite prés de l’intersection vers le mont Combani, nous nous sommes retrouvés devant un tronc d’arbre qui barrait entièrement la route. J’ai aussitôt fait marche arrière, lorsque une dizaine de gamins cagoulés, armés de machettes ont accouru depuis la forêt. En voyant que je m’enfuyais, ils ont commencé à balancer cailloux et bout de bois. Une 206 est alors arrivée à ma hauteur, l’homme qui était à l’intérieur a été blessé par une barre de fer.

La BAC retire le barrage

D’autres voitures sont arrivées, et certaines se sont accrochées en tentant de faire demi-tour. Nous sommes alors redescendus vers Vahibé, et je tentais d’avertir les automobilistes qui arrivaient en sens inverse. Mais une Ford Focus grise n’a pas compris l’alerte, a poursuivi sa route, avant de faire demi-tour, le conducteur a été blessé. Lorsque la BAC* est arrivée, je suis remonté avec eux, et je les ai aidés à retirer le barrage. Les pompiers avaient déjà pris en charge les blessés.”

Il nous explique que, passant à 18h30 à  cet endroit, sa sœur a vu un début de rassemblement, “des très jeunes, et des adultes”

Des blessés qui ne s’étaient vraisemblablement pas encore signalés à la Police pour déposer plainte, car le commissaire Jos que nous avons joint avant de recueillir le témoignage de Pégou, nous indiquait qu’il n’y avait pas eu d’agression, ni de blessé. Il n’y a pas eu d’interpellation.

L’association Civirevos demande une nouvelle fois la création d’une cellule d’aide et d’écoute pour les victimes et leurs familles.

A.P-L.

Le Journal de Mayotte

* Brigade Anti-criminalité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here