Législatives : exit les députés sortants, retour du ténor Kamardine

0
203
Mansour Kamardine
Ibrahim Aboubacar
Ibrahim Aboubacar n’a pas été reconduit

C’est un retour aux sources pour l’ancien député LR Mansour Kamardine, qui se qualifie pour le second tour avec le meilleur score de tous les candidats, et surtout, en étant le seul à passer la barre réglementaire des 12,50% des inscrits. Belle victoire pour celui qui n’avait pas été reconduit pour un deuxième mandat en 2012. Avec 36,85% de votes, dont 15,33% des inscrits, il arrive largement en tête de la seconde circonscription, celle du sud. Mais attention aux reports.

Étiqueté LR, il se retrouve face à Ibrahim Boinahery, du parti centriste MDM, qui totalise 12,03%, soit 5% seulement des inscrits. Tout va se jouer dans le report des voix des deux autres hommes forts de la circonscription, celles du député sortant Ibrahim Aboubacar, battu avec 11,38% des voix, et Ahamed Attoumani Douchina, ancien président du CD, 9,56% des voix. Ainsi que de celles des petits candidats.

L’incertitude des reports des voix MDM

Elad Chakrina : "Plusieurs explications à cette situation"
Elad Chakrina

Dans la 1ère circonscription, c’est aussi un candidat LR, Elad Chakrina, 16,82% qui mène d’une très courte tête sur la candidate PS, Ramlati Ali, 16,81%, puisque une voix seulement les sépare. Aucun des deux ne passe la barre des 12,50% des inscrits en raison du fort taux d’abstention, plus élevé dans le nord de 1,34 point sur la moyenne du département, les deux candidats arrivant en tête peuvent donc se maintenir au second tour.

« Je suis en négociation avec les uns et les autres », nous déclare l’ancienne maire de Pamandzi, Ramlati Ali, médecin de profession, alors que nous lui apprenons les résultats complets tombés à 23h. Elle dit attendre des reports de voix de Chihabouddine Ben Youssouf, 6,59%, de Raos, 4,01%, « mais aussi de Bacar Ali Boto », qui a totalisé 15,57%.

Quand à Daniel Zaïdani, qui arrive en 4ème position avec 13,37%, c’est l’incertitude, « les MDM, on ne sait jamais comment ils se positionnent sur l’échiquier politique », déclare-t-elle.

Son concurrent direct, Elad Chakrina, nous fait part de sa « grande émotion », et escompte des reports « un peu de tout le monde. C’est un ralliement d’idées, de valeurs, de projets, d’affinités, qui va faire la différence. » En particulier, sur le thème de l’insécurité qui lui est cher.

Ramlati Ali
Ramlati Ali

L’autre député sortant est lui aussi battu, et sévèrement à la hauteur de sa très maigre action parlementaire, puisque Boinali Saïd Toumbou atteint 2,65% des voix.

A noter que seul candidat soutenu, mais non investi par la République En Marche, Jacques-Martial Henry dans le sud fait lui aussi un mauvais score avec 2,90% des voix.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here