Débrayage chez SFR

0
81
Ousmane Siaka menait les négociations ce vendredi
Ousmane Siaka revient sur la GPEC (Image d’archives)

« Une GPEC, la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences, devait être mise en place, mais elle n’est pas à la hauteur des attentes », nous explique Ousmane Siaka, Délégué CFE CGC chez SFR. Seul le service client semble concerné : « En raison de l’évolution vers la digitalisation, la mise en place des comptes client automatiques et la centralisation des tâches. Les appels de nos clients sont basculés vers la hotline locale, alors que les autres sont envoyés vers des centres d’appel à l’extérieur. »

Une nouvelle organisation qui appelle à la redistribution des tâches, « et à une montée en compétence. Les salariés du plateau de téléphone et ceux de l’accueil doivent pouvoir effectuer les deux tâches en fonction des besoins. »

Evolution de salaire de 1%

Les chargés de clientèle ont passé des tests pour devenir « Chargés de clientèle expérimentés », mais « sans transparence sur les aptitudes retenues et avec une évolution de salaire de 1% ! On pouvait s’attendre à mieux. »

Résultats, les salariés concernés ont refusé de signer les avenants au contrat qui étaient proposés la semaine dernière. « Ils ont demandé à rencontrer la direction en visioconférence depuis La Réunion, mais sans succès. Un premier contact a pu être noué à la suite du débrayage de ce matin. Ils avaient proposé un échange à 15h30, mais certains étaient déjà partis en raison des horaires ramadan. »

Les salariés ont repris le travail en attendant les négociations qui seront proposées « à une date ultérieure ».

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here