Audiences radio et télé: comme toujours, le service public écrase tout

0
144

Mayotte 1ère JTAvant de vous livrer les derniers chiffres disponibles de Médiamétrie en détail, quelques petites explications s’imposent. Car à Mayotte, les choses ne sont jamais tout à fait comme ailleurs. Dans notre département, nous ne disposons pas de l’intégralité de l’étude car plusieurs médias ne commandent pas la mesure d’audience. Par exemple, Kwezi FM et KTV ne participent pas à cette enquête, les médias privés dirigés par Patrick Millan la jugeant trop chère et contestable quant à ses méthodes (un sondage téléphonique). Depuis plusieurs années, ils en contestent donc les résultats, sans pour autant dévoiler les données issues des études qu’ils commandent de leur côté. Cette situation est assez unique à l’échelle nationale. A La Réunion par exemple, la chaîne privée Antenne Réunion participe et joue le jeu de cette mesure d’audience, même lorsque les résultats lui sont moins favorables.

Cette précision étant faite, place aux chiffres. En télévision, Mayotte 1ère est une nouvelle fois loin devant en 2017. Même avec une légère baisse, le service public continue d’écraser le paysage télévisuel mahorais sur tous les indicateurs.

La chaîne s’adjuge 33,2% de part d’audience (PDA), en recul d’un point d’une année sur l’autre. En audience cumulée, la chaîne est à 58,3% (-1,5 point par rapport à 2016), ce qui signifie que 58,3% des téléspectateurs mahorais regardent Mayotte 1ère à un moment ou un autre. La chaîne grapille enfin 3 minutes supplémentaires de durée d’écoute moyenne (2h20 contre 2h17 en 2016).

France OEn ajoutant France Ô (5,1% de PDA), France 4 (3,9%) mais aussi France 2 (2,7%), France 3 (1,8%) et France 5 (0,9%), les chaînes du groupe France Télévisions totalisent 47,6% de l’audience télé à Mayotte. Il s’agit là du meilleur score du groupe public à l’échelle nationale. Pour info, la semaine dernière, France Télévisions cumulait «seulement» 27% de part d’audience en métropole.

Trace creuse son sillon, Canal + en forme

Phénomène marquant de cette vague d’audiences télé, Trace continue de s’implanter dans le paysage. L’an dernier, le groupe ne proposait que Trace Urban (1,4% de PDA). Mais depuis, le groupe s’est diversifié et pour cette vague, ce sont 3 chaînes qui sont mesurées: Trace Urban (à 2,4% +1 point), Trace Tropical (0,5%) et Trace Africa (0,7%). Au total, le groupe accapare 3,6% de l’audience télé de Mayotte.

My CanalA noter que les audiences doivent réjouir Canal Plus, en grande difficulté en métropole. La chaîne cryptée double quasiment sa PDA à Mayotte à 3,9% contre 2,1% l’an dernier.

Ce sont donc les seuls chiffres télé qui sont publics. Il manque près de 45% de l’audience qui est mesurée mais non communiquée.

En radio aussi, la domination du service public

Du côté des audience radio, le paysage reste aussi inchangé dans ses grandes lignes. Là encore, Mayotte 1ère reste le leader incontesté avec 58,5% de part d’audience. La station s’offre même le luxe de s’envoler de 6,4% d’une année sur l’autre.
Mayotte 1ère microMême satisfecit sur la durée d’écoute moyenne. Elle est de 2h28, la station du service public s’offrant 11 minutes d’écoute supplémentaire par rapport à la dernière vague d’audience. Sur ces deux derniers indicateurs, Mayotte 1ère la radio obtient ses meilleurs résultats des 3 derniers relevés d’audience.

Score historique pour NRJ

NRJ est à 8,5% de part d’audience, son meilleur résultat historique. Elle bat de 0,1 point son record de 2015. La musicale relève la tête après une vague d’audience décevante l’an dernier où elle n’était qu’à 7,5% de PDA. La station s’offre aussi un record sur la durée d’écoute avec 1h48, 22 minutes de plus que l’an dernier.

Les autres stations du groupe connaissent en revanche des revers. RMJ s’écroule à 3,6% de PDA (-3,2 points), de même qu’Exo FM. L’ancienne Ylang FM a du mal a trouver son audience (1% de PDA contre 2,5% l’an dernier) après son changement de couleur. Caribou FM se tasse également à 1,9% de PDA contre 2,4% en 2016.

Reste donc 26,5% de l’audience radio qui demeure mystérieuse, pour nous qui n’avons pas accès à l’étude Médiamétrie complète. France Inter et les radios indépendantes n’étant pas clientes de l’étude, leur audience est bien comptabilisée par Médiamétrie mais pas dévoilée.

RR
www.lejournaldemayotte.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here