30.9 C
Dzaoudzi
samedi 4 décembre 2021
AccueilorangeL’épidémie de bronchiolite ne faiblit pas: 616 passages aux urgences du CHM...

L’épidémie de bronchiolite ne faiblit pas: 616 passages aux urgences du CHM depuis décembre

ARS BronchioliteL’épidémie saisonnière de bronchiolite débutée en décembre prend cette année une tournure particulière à Mayotte. Son intensité est comparable à ce que nous avons déjà connu mais cette année, sa durée est exceptionnellement longue. Après une première vague de malades au cours du mois de décembre et janvier, une deuxième vague épidémique est observée depuis février dans le service d’urgences du CHM. Et contrairement à La Réunion où le nombre de malades diminue, à Mayotte il n’y a toujours pas de signe de reflux. Aux urgences au cours ces deux dernières semaines, «l’activité pour bronchiolite est restée globalement stable et se situe toujours au-dessus du seuil épidémique», indique l’ARS.

Au total, depuis le début de l’épidémie, 616 passages aux urgences pour bronchiolite ont été enregistrés chez des enfants âgés de moins de 2 ans, annonce l’ARS dans un communiqué. Car ce sont ces petits patients qui sont principalement concernés par cette maladie virale des petites bronches (les bronchioles).

Au départ, un simple rhume

La bronchiolite est très contagieuse. La maladie est due à un virus répandu qui touche principalement les enfants de moins de 2 ans. En zone tropicale, la recrudescence des cas de bronchiolite est habituellement observée pendant la saison des pluies. Les premiers symptômes s’apparentent à un simple rhume et une toux qui se transforme en gêne respiratoire, souvent accompagnée d’une difficulté à s’alimenter.

Urgences reducLe virus se transmet par la salive, les éternuements, la toux, le matériel souillé par une personne enrhumée et par les mains. Ainsi, le rhume de l’enfant et de l’adulte peut entraîner la bronchiolite du nourrisson. Dans la majorité des cas, la bronchiolite guérit spontanément au bout de 5 à 10 jours mais la toux peut persister pendant 2 à 4 semaines. Il est alors important de consulter pour éviter toute complication.

Les gestes pour limiter la transmission

Pour éviter la transmission de la maladie, l’ARS rappelle qu’il est conseillé de recourir à des gestes simples. Il faut se laver systématiquement les mains à l’eau et au savon avant de s’occuper d’un bébé, éviter de le mettre en contact avec des personnes enrhumées et des lieux enfumés et nettoyer régulièrement les objets avec lesquels il est en contact (biberons, tétines, jeux…). L’ARS recommande également d’aérer régulièrement sa chambre.

Pour information, chez nos voisins réunionnais, l’épidémie a connu un pic très important au mois de mars avant de diminuer. Au cours de ces deux dernières semaines, l’activité des services d’urgences concernant cette maladie a globalement diminué mais se situe toujours au-dessus du seuil épidémique. Au total à La Réunion, depuis le début de l’épidémie, 719 passages aux urgences pour bronchiolite chez des enfants âgés de moins de 2 ans ont été enregistrés.

RR
www.jdm2021.alter6.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Nassuf Djaïlani, Mayotte

Quand la « morsure trop vive » de Nassuf Djaïlani enfante...

0
Le célèbre poète et romancier mahorais Nassuf Djaïlani était de passage sur son île natale récemment afin de présenter au public son nouveau roman : « Cette morsure trop vive ». Récit mettant en scène deux frères dans un Chiconi chimérique (« Chiconi-sur-Mer), ce roman mêlant des aspects à la fois sociologiques, psychologiques et historiques, est également une redoutable satire des injustices inhérentes au système post-colonial français à Mayotte
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.