UA-49455827-15
27.9 C
Dzaoudzi
dimanche 23 janvier 2022
AccueilEducation«Mobilisation pour Mayotte»: Le livre-plaidoyer de Soulaïmana Noussoura

«Mobilisation pour Mayotte»: Le livre-plaidoyer de Soulaïmana Noussoura

Noussoura Soulaimana
Noussoura Soulaimana

Il a intitulé son livre «Mobilisation pour Mayotte», un résumé en trois mois du combat d’une vie. Soulaïmana Noussoura publie son premier ouvrage pour raconter Mayotte à sa petite-fille aujourd’hui âgée de 4 ans mais aussi pour poser des enjeux essentiels pour notre département. «Quand elle aura 20 ans, je ne serai peut-être plus là pour lui dire d’où elle vient. Alors, je fais le bilan de ma vie. J’ai eu beaucoup de chance dans ma vie et c’est le moment de faire un point d’étape», confie-t-il.

Noussoura livre d’abord une époque qui paraît très lointaine et qui pourtant ne remonte qu’à la fin des années 1970. «Je parle de mon début à l’école, à Sada, un moment où il n’y avait que 4 ou 5 groupes scolaires à Mayotte. Déjà, aller à l’école, ça n’était pas bien vu… On avait l’impression qu’on allait chez les catholiques ! Nos parents n’acceptaient pas ça. Mais moi, déjà, je voulais y aller». Il raconte sa scolarité en primaire puis le départ pour Mamoudzou et le lycée Bamana, une forme d’isolement alors qu’on ne comptait que 3 ou 4 voitures dans sa ville natale.

«Etre élève, à l’époque, c’était un combat. Parfois, on pouvait rester longtemps dans le lycée et il n’y avait pas à manger. Il fallait aimer l’école, se sacrifier pour l’école… Bien loin de ce qu’on a aujourd’hui».

Anticiper les évolutions

De cette (pas si) lointaine époque, Noussoura en tire la conclusion que si Mayotte a changé d’époque, «on n’a pas fait la jonction. On est passé très vite d’une vie à une autre et beaucoup ne l’ont pas compris».

Mobilisation pour Mayotte Soulaimana NoussouraIl porte un regard critique sur les responsables qui n’ont pas su anticiper les changements. «On n’a pas su anticiper cette évolution de Mayotte, c’est la raison pour laquelle on a des problème avec la lecture, des problèmes avec l’eau, des problèmes de sécurité… Maintenant, il faut apprendre à prévoir pour 30 ou 40 ans. Parce que nous avons de fortes potentialités mais si on ne prévoit rien, les jeunes vont aller en perdition parce qu’ils ne vont pas comprendre».

Encourager la lecture et l’écriture

Dans ses “confidences pour le développement économique et sociale pour le 101e département”, Soulaïmana Noussoura retrace aussi ses expériences familiales, politiques, syndicales, associatives… riches et variées. «On n’a pas beaucoup de personnalités qui ont laissé une trace écrite de leur vie. Parce que de notre temps, l’écriture, la lecture, ce n’était pas quelque chose de facile. Les enseignants nous imposaient la lecture. C’était quelque chose de subi. Et c’est encore un peu le cas aujourd’hui, mais il faut que ça change. Et pour moi aussi, au début, ça n’a pas été facile d’écrire. C’est comme une dissertation qu’il faut commencer. Mais j’ai fini par y arriver. Ca m’a pris un an d’écrire et de réécriture… Et c’est fait !»

Logiquement, la lecture et l’écriture sont devenus un des combats de Soulaïmana Noussoura pour permettre aux jeunes d’aimer lire et écrire. «Quand vous avez les bases, vous avez de l’appétence pour tout le reste. Il est important d’encourager les gens à écrire, à lire. Il faut les aides, les accompagner, facilité les achats dans les bibliothèques ou l’installation de maisons d’édition»… un message qu’il martèle avec constance.

Ecrire au moins un livre

Noussoura Soulaimana à la tête du CReFOM Mayotte sera chargé de mener les réflexions aux côtés de la FEDOM
Noussoura Soulaimana

«Je dis aux jeunes, qu’ils ont beaucoup de choses aujourd’hui, ils ont tout à portée de main. Et quand on a cette chance, on doit travailler beaucoup. C’est difficile parce qu’on leur a tout donné. Mais il faut qu’ils sachent qu’ils doivent eux aussi se battre pour construire leur avenir parce que nous n’avons pas suffisamment de médecin, d’enseignants… Nous avons besoin d’eux».

Et il voudrait aussi qu’ils prennent la plume ou plutôt leur clavier pour laisser des jalons de Mayotte, donner accès au présent, ce quotidien qui change si rapidement dans notre île. «Il faut que tout le monde se dise, dans ma vie, je dois écrire au moins un livre. Ecrire comment j’ai vécu et pensé le monde pour laisser une trace avant de partir. Raconter, ‘j’ai réussi ça’, ‘j’ai raté ça’… et ça nous aidera».

Depuis qu’il a plongé dans l’écriture, Soulaïmana Noussoura ne s’arrête plus. Il planche déjà sur deux autres ouvrages qu’il espère réussir à éditer comme il est parvenu à sortir celui-ci. Parce que plus que jamais, Noussoura aussi veut aider.

RR
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SNU, Mayotte

Les inscriptions au service national universel sont ouvertes

139137
"Faire vivre les valeurs républicaines, Renforcer la cohésion nationale, Développer une culture de l'engagement, Accompagner l'insertion sociale et professionnelle"... on retrouve les anciens idéaux...

COMMUNE DE BANDRABOUA

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
RUP, Sébastien Lecornu, Mayotte, Schengen

Révision de Schengen et de la politique des RUP : « Mayotte a une carte à...

139137
Une nouvelle stratégie à l’égard des Régions Ultrapériphérique de L’Europe, dont Mayotte, est en cours d’élaboration par la Commission européenne qui la finalisera en mai 2022. Chacun était prié de défendre sa position au sein d’une stratégie commune
Projet de loi Mayotte, Sébastien Lecornu, Mayotte

Projet de loi Mayotte : le sujet se politise de plus en plus

139137
Le timing aidant avec des élections présidentielles qui se rapprochent, réduisant peu à peu le nombre de conseils des ministres susceptibles de l’examiner, le projet de loi Mayotte entame sa 2ème semaine de feuilleton du « je t’aime, moi non plus »
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139137
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139137
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139137
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
UA-49455827-15