Préfecture: Un nouveau sous-préfet à la cohésion sociale, le départ du secrétaire général aux affaires régionales

0
178
Dominique Fossat, nouveau sous-préfet chargé de la cohésion sociale
Dominique Fossat, nouveau sous-préfet chargé de la cohésion sociale
Dominique Fossat, nouveau sous-préfet chargé de la cohésion sociale

Guy Fitzer, arrivé dans le département en février 2014, quitte Mayotte. Comme l’annonce le Journal officiel du jour, il est officiellement remplacé par Dominique Fossat, qui est actuellement directeur de cabinet de la préfète du Lot-et-Garonne à Agen.

Dominique Fossat connait bien Mayotte puisqu’il a déjà exercé dans le territoire. Il fut en effet directeur des relations avec les collectivités locales puis directeur du développement et des collectivités à la préfecture de Mayotte en 2004.

Le nouveau sous-préfet est également passé par Wallis-et-Futuna, dans le Pacifique, comme délégué du préfet, administrateur supérieur des îles en 2013, et par la Nouvelle-Calédonie. En 1993, il fut adjoint au Commissaire délégué de la République pour la Province des îles Loyauté.

Dominique Fossat a également été directeur de la réglementation et des collectivités puis directeur des libertés publiques, des collectivités et des affaires juridiques de la préfecture de l’Ariège en 2007, secrétaire général de la sous-préfecture de Pamiers de 1999 à 2004, responsable du contrôle budgétaire à la préfecture de la Haute-Garonne en 1997 et analyste puis responsable du service informatique de la préfecture de la Haute-Garonne en 1989.

Il remplace donc Guy Fitzer arrivé début 2014, lui-même en remplacement d’une figure qui a marqué l’île, Sylvie Especier.

Le départ du SGAR

A l’époque, Guy Fitzer était arrivé en même temps qu’Alain Faudon, alors Secrétaire général pour les affaires régionales (SGAR). Mais depuis, le poste est revenu à Jean Almazan, le 27 mai dernier et il est à nouveau bientôt vacant.

Jean Almazan va en effet quitter son poste de SGAR. Le poste est annoncé comme vacant au 20 février prochain. Ce sont des raisons de santé qui amènent à ce départ précipité, et ce n’est pas une bonne nouvelle pour le département. C’est en effet depuis le poste du SGAR que sont gérés les dossiers européens et notre département espérait avoir trouver un peu de stabilité.

Le délai de 5 semaines avant la vacance du poste permettront peut-être de lui trouver un remplaçant qui reprendra les dossiers au pied levé.

RR
ww.lejournaldemayotte.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here